Face à la crainte d’une deuxième vague, l’Allemagne reporte sa décision sur la réouverture des écoles

Angela Merkel a décidé de reporter au 6 mai la décision de réouverture des écoles. L’Allemagne craint une deuxième vague du coronavirus.

La chancelière allemande, Angela Merkel, a annoncé après une réunion avec les chefs de 16 régions que le gouvernement avait besoin de plus de temps pour savoir si le déconfinement entamé il y a plus de 10 jours pouvait permettre de renvoyer les enfants sur les bancs de l’école.

« Chaque assouplissement des restrictions entraîne une augmentation du nombre de personnes se déplaçant en public, se rencontrant, et un remplissage des centres-villes et des transports publics », a déclaré Mme Merkel aux journalistes.

« C’est pourquoi nous devons constamment surveiller la façon dont cela affecte les éventuelles nouvelles infections ».

Une nouvelle étude allemande alimente les interrogations sur le rôle des enfants face au Covid-19. Selon Christian Drosten, directeur de l’institut de virologie de l’hôpital Charité de Berlin, les enfants seraient aussi infectieux que les adultes contrairement aux informations données jusqu’à présent.

 « Les niveaux de virus dans les voies respiratoires – la principale voie de transmission de l’agent pathogène – ne semblent pas différer de manière significative selon les groupes d’âge », ont expliqué les scientifiques.

La journaliste de la BBC, Katya Adler, a confirmé que cette décision était due à une augmentation du taux de contamination au Danemark depuis le retour des enfants à l’école.

Le rétropédalage allemand pourrait également s’expliquer par l’augmentation de patients très jeunes reçus en soins intensifs ces derniers jours. Selon les experts français et britanniques, des symptômes ressemblant à la maladie de Kawasaki toucheraient de plus en plus d’enfants. Les médecins pensent que cette nouvelle maladie a un lien direct avec le Covid-19.

Le Pr Christian Drosten a mis en garde le gouvernement allemand contre un déconfinement trop rapide qui pourrait provoquer une deuxième vague beaucoup plus mortelle. Le médecin a rappelé que la seconde vague de la grippe espagnole avait été responsable de la majorité des victimes.

En France, les élèves de maternelle et primaire devraient reprendre les cours dès le 11 mai, date du déconfinement. Face aux critiques des parents et professeurs, l’Elysée a décidé que le retour à l’école se ferait sur la base du volontariat. Le Conseil scientifique et l’Inserm ont déconseillé la réouverture des établissements scolaires dès la fin du confinement sous peine de pouvoir provoquer une deuxième vague épidémique.

Au Japon, les écoles ont rouvert quelques jours avant d’être refermées à cause d’une seconde vague de l’épidémie. Depuis, plusieurs associations japonaises évoquent un effondrement de la médecine d’urgence dans le pays. Les personnes infectées ne peuvent plus être reçues à cause d’une saturation des hôpitaux.

SUIVEZ ISSUES.FR SUR FACEBOOK : CLIQUEZ ICI

Des manifestants armés opposés au confinement font irruption dans le Capitole au Michigan

En Israël, 40% des nouveaux cas du Covid-19 sont des enfants