En Israël, 40% des nouveaux cas du Covid-19 sont des enfants

Les chiffres des autorités israéliennes font état d’une augmentation importante des enfants et adolescents infectés par le Covid-19.

Le Centre national d’information sur le Coronavirus a publié cette semaine les données des nouveaux cas de Covid-19. Pendant la période du 19 au 29 avril, 40% des patients infectés étaient des enfants et des adolescents.

Au total ce sont 855 enfants qui ont été touchés sur les 2.090 nouveaux cas de Covid-19. La proportion de mineurs touchés par la virus ne fait qu’augmenter selon le même rapport. Pourtant, initialement, cette tranche d’âge était très peu touchée par la maladie.

Le centre d’information indique que les 20 à 44 ans représentent 36% des nouveaux cas, 12% ont entre 44 et 59 ans, 5% entre 60 et 70 ans et 3% ont entre 71 et 80 ans. Tous les autres ont plus de 81 ans.

La plupart des nouveaux cas d’enfants infectés ont été recensés au sein de la population arabe et de la communauté ultra-orthodoxe.

Selon le même rapport, l’augmentation de la proportion d’enfants et d’adolescents touchés par la maladie est sûrement due à une hausse du nombre d’infections à domicile en raison du confinement.

Les autorités sanitaires sont préoccupées par l’augmentation des cas de Covid-19 chez les enfants. Des experts français du Centre Necker et des spécialistes britanniques ont tiré la sonnette d’alarme après l’augmentation de patients âgés de moins de 10 ans placés en soins intensifs.

Au Japon, de nombreuses régions ont décidé de fermer les portes des écoles seulement quelques jours après les avoir rouvertes. Le pays fait face à une deuxième vague épidémique importante. Les associations de médecins évoquent un effondrement de la médecine d’urgence.

En Allemagne, Angela Merkel a repoussé la décision du gouvernement au sujet de l’ouverture des écoles après plus de 10 jours de déconfinement. Le pays fait face à une augmentation des cas alors que Berlin avait jusqu’à présent réussi à enrayer la propagation du virus. Le virologue Christian Drosten, respecté et écouté par les autorités sanitaires, s’inquiète d’une deuxième vague de l’épidémie qui pourrait être beaucoup plus mortelle. Le spécialiste fait référence à la deuxième vague de grippe espagnole qui a provoqué la majorité des décès.

Enfin en France, Emmanuel Macron a annoncé que les écoles rouvriront dès la fin du confinement, le 11 mai. Face aux critiques des parents et des enseignants, l’Elysée a décidé de ne pas rendre obligatoire le retour des élèves. Le Conseil Scientifique a indiqué dans un rapport sur le déconfinement qu’il était opposé à la réouverture des écoles. Idem pour l’Inserm qui craint qu’un déconfinement trop rapide provoque un retour de flamme qui submergera les hôpitaux.

Face à la crainte d’une deuxième vague, l’Allemagne reporte sa décision sur la réouverture des écoles

L’ouverture des écoles au Danemark provoque une hausse de la propagation du Covid-19