Allemagne. L’épidémie redémarre (R0>1.1) et fait craindre une deuxième vague

Les infections au coronavirus s’accélèrent à nouveau en Allemagne, quelques jours seulement après que ses dirigeants aient assoupli les restrictions sociales, ce qui fait craindre que la pandémie ne soit à nouveau hors de contrôle.

L’Institut Robert Koch pour le contrôle des maladies a déclaré dans un bulletin quotidien que le nombre de personnes que chaque malade infecte – connu sous le nom de taux de reproduction, ou R – était désormais passé à 1,1. Lorsqu’il dépasse 1, cela signifie que le nombre d’infections augmente.

La chancelière Angela Merkel, cédant à la pression des dirigeants des 16 États fédéraux allemands pour relancer la vie sociale et l’économie, a annoncé mercredi des mesures comprenant l’ouverture de nouveaux magasins et un retour progressif à l’école. Dans le même temps, elle a mis en place un « frein d’urgence » pour permettre la réimposition de restrictions si les infections reprennent.

VOIR AUSSI : Face à la crainte d’une deuxième vague, l’Allemagne reporte sa décision sur la réouverture des écoles

Karl Lauterbach, député social-démocrate et professeur d’épidémiologie, a averti que le nouveau coronavirus pourrait recommencer à se propager rapidement après avoir vu une foule nombreuse samedi dans sa ville natale de Cologne.

« Il faut s’attendre à ce que le taux R dépasse 1 et que nous revenions à une croissance exponentielle », a déclaré M. Lauterbach dans un tweet. « Les mesures d’assouplissement ont été bien trop mal préparées ».

L’Institut Robert Koch a déclaré dimanche (10 mai) que le nombre confirmé de nouveaux cas de coronavirus avait augmenté de 667 par jour, pour atteindre 169.218, tandis que le nombre de décès par jour avait augmenté de 26, pour atteindre 7.395.

VOIR AUSSI : Selon « le virologue des virologues », le Covid-19 pourrait être aussi sévère chez les adultes que chez les enfants

Une surveillance étroite…

« Il est trop tôt pour déduire si le nombre de nouvelles infections va continuer à diminuer comme ces dernières semaines ou augmenter à nouveau », a déclaré l’institut dans un bulletin quotidien distinct publié le samedi soir.

Il a averti que le chiffre R était sujet à une incertitude statistique, ajoutant :

« L’augmentation du nombre de reproduction R nécessite un suivi étroit de la situation ».

L’Allemagne a réussi à contenir les décès dus à cette maladie respiratoire hautement infectieuse grâce à un dépistage précoce et généralisé et à un système de santé bien géré et bien financé.

VOIR AUSSI : Un virologue allemand, spécialiste des coronavirus, met en garde contre « une deuxième vague plus puissante »

Selon les critiques, la dernière phase de la gestion de la pandémie a imposé aux autorités locales une charge trop lourde pour détecter les nouveaux foyers et y répondre. Un seuil fixé à 50 cas pour 100 000 personnes pour la réimposition de mesures d’éloignement est également considéré comme trop élevé par certains épidémiologistes.

Ce niveau a déjà été déclenché dans deux districts des Länder de Rhénanie-du-Nord-Westphalie et du Schleswig Holstein, où le COVID-19 a éclaté parmi les travailleurs des usines de transformation de la viande.

L’usine de Rhénanie-du-Nord-Westphalie a été fermée vendredi après que plus de 150 de ses 1 200 travailleurs aient été testés positifs. Nombre d’entre eux sont des migrants d’Europe de l’Est engagés par des sous-traitants et logés dans des locaux communs qui constituent un foyer d’infection potentiel.

VOIR AUSSI : Premier couac dans le déconfinement en Allemagne : plusieurs villes à nouveau confinées

Manifestations contre le confinement..

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à Stuttgart et Berlin contre le confinement malgré l’interdiction de tels rassemblements. Les manifestants affirment qu’ils protestent « pour leurs droits et libertés ».

Les manifestations contre le confinement se multiplient à travers le monde après que Donald Trump a appelé les manifestants à se soulever contre les mesures de restrictions dans le Michigan.

Au Brésil, Jair Bolsonaro a également soutenu une foule de brésiliens qui manifestaient contre le confinement à Brasilia. Au moins 10 000 personnes sont déjà mortes du Covid-19 dans le pays.

« La destruction d’emplois par quelques gouverneurs est irresponsable et inadmissible. On va le payer cher ».

D’autres manifestations ont été signalées en Belgique, aux Pays-Bas, au Canada et même au Royaume-Uni malgré les 31 587 décès dus au Covid-19.

VOIR AUSSI : Japon. La deuxième vague de Covid-19 provoque un effondrement des hôpitaux

Ces rassemblements font craindre une augmentation rapide des cas de Covid-19 et la création de nouveaux clusters dans les villes où se déroulent ces manifestations. Une deuxième vague de coronavirus pourrait être beaucoup plus mortelle selon le virologue allemand, Christian Drosten.

Premier couac dans le déconfinement en Allemagne : plusieurs villes à nouveau confinées

L’armée brésilienne va se déployer en Amazonie face à l’explosion de la déforestation