in ,

Equateur : le prix de l’essence explose de +123%, l’armée appelée face aux manifestants

Commenter

Equateur hausse des carburants

En Equateur, les manifestants sont sortis en masse suite à la suppression de subventions du gouvernement et l’exposition du prix des carburants. L’armée a été appelée en renfort.

L’annonce de la suppression par le gouvernement du président Lenin Moreno de subventions publiques des carburants a provoqué la colère des citoyens. La fin de ces subventions d’un montant total de 1,3 milliard de dollars a entraîné la hausse des prix des carburants allant jusqu’à +123 %.

A la pompe, le gallon américain d’essence habituellement à 1,85$ est passé à 2,40$. Le diesel est monté à 2,30$ au lieu de 1,03$.

Dès l’annonce de la suppression des aides suite à un accord avec le FMI, mercredi dernier, la population est sortie dans la rue. Le président Moreno a accepté de mettre fin aux subventions sur les carburants en échange de pouvoir accéder à des crédits d’un montant de 4,209 milliards de dollars dans le cadre de réformes économiques réparties sur 3 ans.

Des blocages de routes ont lieu dans de nombreuses villes du pays. Même Peter Calo, dirigeant indigène de la province de Cotopaxi, participe à la fronde contre le pouvoir.

« C’est une grève illimitée. Nous avons pris une décision ferme, nous sommes en lutte », a déclaré Peter Calo.

Face aux grévistes, l’état d’urgence a été déclaré pour 60 jours et l’armée a été appelée en renfort. Dans les banlieues, comme celle de la capitale Quito, militaires et policiers patrouillent pour imposer la décision du pouvoir.

«Je manifeste contre le président Moreno qui met en place ces mesures drastiques. On a des enfants, on reçoit à peine 380 dollars [de salaire] et cela ne suffit pas. Qu’allons-nous manger ?», a déclaré à l’AFP John Urquiza, 40 ans, un chauffeur routier du nord de Quito.

La répression des forces de l’ordre provoque l’indignation des internautes. Sur Twitter, des vidéos commencent à être postées par les manifestants et journalistes sur place.

L’Amérique latine est en proie à une grave crise économique qui touche l’Argentine, le Chili ou encore le Vénézuela. La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, l’embargo sur Caracas ou encore la crise financière à Buenos Aires sont de nombreux facteurs de déstabilisation pour ces pays déjà fragiles.



Commenter

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire
  1. Pingback:

  2. Pingback:

  3. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

ours changement climatique

La photo d’une famille d’ours émaciés choque les internautes

Rouen Usine Lubrizol Gens du voyage

Personne n’a évacué les gens du voyage installés à 300 m de l’incendie Lubrizol