Une randonneuse de 25 ans tuée par une chasseuse de 17 ans

randonneuse tuée chasseuse chasse chasseur

Une randonneuse âgée de 25 ans a été tuée en marge d’une battue aux sangliers alors qu’elle se promenait dans les bois avec son compagnon. Ce nouvel « accident de chasse » relance le débat sur l’interdiction de la chasse le week-end.

Sommaire

Randonneuse de 25 ans tuée lors par une chasseuse

Une femme de 25 ans a été tuée dans le Cantal, sur la commune de Cassaniouze, alors qu’elle faisait une randonnée avec son ami. Une battue aux sangliers organisée par l’association communale de chasse agréée de Cassaniouze avait lieu au même endroit.

Aux alentours de 15 heures, ce samedi 19 février, le couple de promeneurs se baladait sur un chemin de randonné balisé lorsqu’un coup de feu a retenti. La victime a reçu une balle et est morte sur le coup.

« La victime était une jeune femme âgée de 25 ans. Elle se promenait en présence de son compagnon. Atteinte par un tir sur la partie gauche du corps, elle est décédée sur place. Une autopsie a été ordonnée et va avoir lieu prochainement », a déclaré Paolo Giambiasi, le procureur de la République contacté par La Montagne.

Malgré l’intervention d’un médecin habitant près du lieu de l’accident et l’intervention rapide des pompiers par hélicoptère, la jeune femme a succombé à ses blessures.

Une enquête ouverte pour homicide involontaire

La brigade de recherche de la gendarmerie d’Aurillac a lancé une enquête pour homicide involontaire contre la chasseresse âgée de 17 ans. Le président de la fédération départementale des chasseurs a assuré qu’elle avait reçu les formations d’usage. 

L’adolescente sous le choc est actuellement prise en charge médicalement.

« Elle a été testée négative aux stupéfiants et à l’alcool [..] Elle est pour le moment prise en charge médicalement », précise le procureur de la République d’Aurillac.

La chasse de plus en plus critiquée

Sur Twitter, de nombreux internautes, qu’ils soient militants ou simples citoyens, ont dénoncé un énième « accident de chasse ». Nombreux souhaitent l’interdiction ou la réglementation de la chasse.

« Aujourd’hui, une randonneuse de 25 ans a été tuée par une chasseuse de 17 ans.. Willy Schraen (président de la Fédération nationale des chasseurs) dira encore que c’est la faute à pas de chance, mais on ne doit plus accepter ces « accidents » à répétition, il faut imposer les week-ends sans chasse ! », a écrit Christophe Marie, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot.

« Quand des « accidents de chasse » se produisent chaque semaine, ce ne sont plus des accidents. Faut juste assumer qu’on tolère des morts pour le loisir de quelques-uns », a tweeté le dessinateur Nawak.

LIRE AUSSI : Des dizaines de chiens de chasse déchiquettent un sanglier déjà blessé

« Je découvre qu’on peut être mineur et avoir un permis de chasse, mineur et se balader avec une arme mortelle dans la campagne – mineur et abattre quelqu’un par accident », écrit quant à elle, la bloggeuse Mélusine.

« Sinon, les proches de la jeune femme de 25 ans tuée par une « balle perdue », ils le prennent comment que « l’erreur est humaine », « le risque zéro n’existe pas » et « la chasse, ce n’est pas dangereux » ? On interdit quand cette merde définitivement et partout ? », a tweeté la journaliste Elsa Gambin.

Interdire la chasse le week-end et les vacances scolaires

De plus en plus de français souhaitent l’interdiction de la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires. Dans une enquête Ipsos – Sopra Steria, 61% des sondés s’étaient déclarés favorables à l’interdiction de chasser le week-end et pendant les vacances scolaires.

Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot, tous les deux candidats aux élections présidentielles, ont réagi au décès de la jeune femme de 25 ans. La France Insoumise et Europe Ecologie – Les Verts sont les deux partis qui sont favorable à l’interdiction de la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires.

LIRE AUSSI : Cerf tué : la chasse à courre finit en « carnage » dans l’étang

empreinte carbone émissions CO2 ultrariches pauvres inégalités sociales

L’empreinte carbone des 1% les plus riches est 75 fois supérieure à celle des 50% les plus pauvres

pia clemens chasse chasseur témoignage

Chasse et terreur dans les bois : le témoignage glaçant de la journaliste Pia Clemens