in ,

La fonte des glaces en Antarctique augmentera le niveau de la mer de 2,5 mètres même si l’Accord de Paris est respecté


Un nouveau rapport scientifique indique que la fonte se poursuivra même si les augmentations de température sont limitées à 2 ° C.

La fonte de la calotte glaciaire antarctique entraînera une élévation du niveau de la mer d’environ deux mètres et demi dans le monde, même si les objectifs de l’accord de Paris sont atteints, selon les recherches.

La fonte est susceptible de se dérouler sur une longue période, au-delà de la fin de ce siècle, mais sera surement irréversible, en raison de la façon dont la calotte glaciaire est susceptible de fondre, révèle le nouveau modèle.

Même si les températures redescendaient après avoir augmenté de 2 ° C, la limite de température fixée dans l’accord de Paris, la glace ne reviendrait pas à son état initial, en raison de mécanismes d’auto-renforcement qui déstabilisent la glace, selon le article publié dans la revue Nature .

«Plus nous en apprenons sur l’Antarctique , plus les prédictions se compliquent», a déclaré Anders Levermann, co-auteur de l’article du Potsdam Institute for Climate Impact Research. 

«Nous obtenons une énorme élévation du niveau de la mer [à cause de la fonte en Antarctique] même si nous respectons l’accord de Paris, et des chiffres catastrophiques si nous ne le faisons pas.

La calotte glaciaire antarctique existe à peu près dans sa forme actuelle depuis environ 34 millions d’années, mais sa forme future sera décidée au cours de nos vies , selon Levermann. 

«Nous serons réputés à l’avenir comme les personnes qui ont inondé la ville de New York», a-t-il déclaré au Guardian.

Des températures de plus de 20 °C ont été enregistrées pour la première fois dans l’Antarctique au début de cette année.

Jonathan Bamber, professeur de glaciologie à l’Université de Bristol, qui n’a pas participé à la recherche, a déclaré:

«Cette étude fournit des preuves irréfutables que même un réchauffement climatique modéré a des conséquences incroyablement graves pour l’humanité, et ces conséquences augmentent de manière exponentielle à mesure que la température augmente.

L’élévation du niveau de la mer depuis l’ Antarctique, même à +2 °C, représente une menace existentielle pour des États-nations entiers. Nous cherchons à retirer des nations d’une carte du monde parce qu’elles n’existent plus. »

Plus tôt cette semaine, la calotte glaciaire du nord de la Terre a également montré les effets de la crise climatique. L’étendue de la banquise d’arctique a chuté drastiquement devenant la deuxième plus faible mesure depuis le début quatre décennies.

LIRE AUSSI : Les 1 % les plus riches sont responsables de deux fois plus d’émissions que la moitié la plus pauvre de l’humanité

LIRE AUSSI : L’armée britannique se prépare à une pénurie de ressources due au climat

Likez notre page facebook!


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

David Attenborough : « L’humanité, à la croisée des chemins, pourrait faire face à des conséquences apocalyptiques »

expulsions des locataires

Etats-Unis : une start-up pour faciliter l’expulsion des locataires