in ,

David Attenborough : « L’humanité, à la croisée des chemins, pourrait faire face à des conséquences apocalyptiques »


David Attenborough, célèbre naturaliste de 94 ans, a réalisé de nombreux documentaires sur le monde du vivant. Dans un interview donné à un média irlandais, il rappelle l’urgence d’agir face aux crises écologiques.

« Nous sommes à un moment crucial », insiste-t-il. « Sans être trop pessimiste à ce sujet, je pense que l’humanité est à la croisée des chemins, et le monde naturel est vraiment sous une menace sérieuse et les conséquences pourraient être apocalyptiques. »

David Attenborough sort prochainement au cinéma et sur Netflix le documentaire « Une vie sur notre planète » qui sera un témoignage du naturaliste sur le monde naturel.

Pour le réalisateur, la crise sanitaire actuelle « qui cause d’immenses souffrances », montre que l’humanité peut réagir face à une menace commune.

«S’il y a de l’espoir qui peut en sortir, alors cela peut provenir du fait que le monde entier a fait l’expérience d’une menace commune et a trouvé le sentiment que nous sommes tous ensemble», dit le père de deux enfants. 

«Les mêmes cerveaux et compétences de communication uniques qui ont alimenté le développement de nos civilisations ont désormais accès aux technologies et aux institutions qui permettent à toutes les nations du monde de collaborer et de coopérer, si nous choisissons de le faire ».

Pour le célèbre naturaliste, les Etats doivent s’unir pour faire face au dérèglement climatique et soutenir les pays les plus pauvres.

« Le temps des intérêts nationaux purs est révolu. Si nous voulons lutter contre le changement climatique, permettre le développement durable et restaurer la biodiversité, alors l’internationalisme doit être notre approche. Ce faisant, nous devons instaurer une plus grande égalité entre les nations. Les nations les plus riches en ont pris beaucoup, et le moment est venu de donner ».

Selon David Attenborough, les humains peuvent changer les choses et éviter des conséquences dramatiques s’ils agissent ensemble en choisissant notamment des politiciens prêts à agir.

 «La chose la plus importante que nous puissions faire à ce stade particulier est de placer les bons politiciens à des postes de pouvoir. Il faut les convaincre que nous sommes prêts à accepter une augmentation d’impôt si nécessaire, pour s’assurer que quelque chose va se passer. »

Le réalisateur évoque aussi son aversion pour le gaspillage qui est pour lui « le vrai péché ».

«Nous allumons une lumière dans une pièce lorsque nous n’en avons pas besoin – mais cela ne veut pas dire que vous ne devriez pas l’allumer quand vous en avez besoin. Mais c’est juste être insouciant et immoral… Les déchets sont immoraux; le gaspillage d’énergie, le gaspillage de papier…

« Nous ne devrions pas gaspiller d’espace; nous gaspillons de l’espace qui pourrait être occupé par le monde naturel. »

David Attenborough: Une vie sur notre planète sera disponible sur Netflix dans le monde entier le dimanche 4 octobre.

LIRE AUSSI : Les 1 % les plus riches sont responsables de deux fois plus d’émissions que la moitié la plus pauvre de l’humanité

LIRE AUSSI : Greta Thunberg annonce le retour des grèves pour le climat dans le monde entier

LIRE AUSSI : 2020 devient la deuxième année durant laquelle l’étendue de la banquise Arctique est la plus faible

Likez notre page facebook!


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Michèle Rubirola

Coronavirus : la maire de Marseille évoque le risque d’une révolte suite aux nouvelles mesures sanitaires

La fonte des glaces en Antarctique augmentera le niveau de la mer de 2,5 mètres même si l’Accord de Paris est respecté