Tesla a forcé ses travailleurs à réduire leur salaire pendant que la fortune d’Elon Musk passait de 25 à 100 milliards de dollars

Le constructeur automobile Tesla a diminué de 10 à 30% le salaire de ses salariés pendant la crise sanitaire du Covid-19. Dans le même temps, Elon Musk a quadruplé sa fortune personnelle.

Pendant le pic épidémique aux Etats-Unis, les usines Tesla ont fermé leurs portes alors que le monde était à l’arrêt. Des salariés “non essentiels” ont été licenciés tandis que d’autres ont été forcés de diminuer leur salaire.

“Les salaires seront réduits de 10% pour les simples employés, ceux des directeurs de 20% et ceux des vice-présidents de 30%”, indique un courriel envoyé aux employés américains par l’avocate interne Valerie Capers Workman.

Cette mesure n’a été appliquée qu’à une partie du personnel. Les salariés qui ne pouvaient pas télé-travailler et ne se voyaient pas attribuer un poste dans les usines pour assumer des opérations critiques minimales ont été renvoyés à la maison, sans salaire.

“Tesla a forcé tous les travailleurs à accepter une réduction de salaire de 10% de la mi-avril à juillet. Au cours de la même période, l’action Tesla a explosé et la valeur nette du PDG Elon Musk a quadruplé, passant de 25 milliards de dollars à plus de 100 milliards de dollars. Musk est un baron voleur des temps modernes”, a écrit dans un tweet Robert Reich, professeur à l’université de Berkeley.

Mais ces fermetures d’usines et les baisses de salaire n’ont pas affecté le cours boursier du constructeur de voitures électriques, au contraire. En 2020, Tesla a bondi de 500%, écrasant tout le secteur automobile. Son fondateur, Elon Musk est quant à lui devenu la troisième personne la plus riche du monde. Rien qu’en 2020, la patron excentrique de Tesla a fait grossir sa fortune de 87,8 milliards de dollars.

A l’image des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft), Tesla fait partie de ces grands gagnants de la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus. Malgré les dizaines voire centaines de milliards accumulés, la question sociale ne semble toujours pas préoccuper ces grandes fortunes. Les Etats-Unis n’ont jamais été autant le symbole d’un capitalisme financier qui creuse les inégalités à leur paroxysme.

LIRE AUSSI : Des manifestants installent une guillotine devant la maison de Jeff Bezos (Amazon)

Un ISF européen permettrait d’éponger les dettes liées au coronavirus en 10 ans

Barbara Pompili : “Je ne serai jamais la ministre qui parle des “méchants chasseurs” et des “gentils écolos”