Le restaurant gastronomique « Le République » propose des repas à un euro aux plus précaires

restaurant le république restaurant solidaire gastronomique Marseille Sébastien Richard

Le chef étoilé Sébastien Richard a ouvert les portes de son restaurant gastronomique « pour tous » à Marseille. Le restaurateur a décidé de proposer les mêmes repas à un euro symbolique pour les personnes les plus précaires.

Sommaire

La République : le restaurant gastronomique solidaire

A Marseille, le restaurant gastronomique « Le République » ouvre ses portes avec comme mission de régaler tous les publics. Le patron Sébastien Richard veut accueillir tout le monde qu’importe le porte-monnaie.

 « Nous sommes un restaurant, nous ne sommes pas une cantine solidaire, l’idée est de pouvoir mélanger dans un même espace et en même temps des personnes sans qu’il y ait de différence », a-t-il expliqué à France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La même carte pour tous les clients du restaurant Le République assure Sébastien Richard

Ce restaurant à Marseille, unique en son genre, offre les mêmes repas et « la même attention » pour tous ses clients comme le rappelle le chef étoilé Sébastien Richard.

« Est-ce que les bénéficiaires auront les mêmes assiettes ? la réponse est oui ! Est-ce qu’ils seront assis au même endroit ?  la réponse est oui! Est-ce qu’ils seront servis de la même façon avec la même attention ? la réponse est oui! ». 

La seule différence se passe à l’addition où le prix de la carte est beaucoup moins cher que dans les autres restaurants. Le tarif moyen est de 22 euros pour l’entrée, le plat et le dessert ce qui est très abordable au vu de la qualité des assiettes.

Pour les bénéficiaires adressés par les associations partenaires, l’addition ne sera que d’un euro symbolique. L’occasion pour eux de bien manger et de se faire plaisir à l’heure où la crise sanitaire frappe le porte-monnaie des foyers.

« Mélanger les classes, c’est l’enjeu du restaurant » Le République

Sébastien Richard cité par la chaîne locale indique que son but est de « mélanger les classes » sociales dans son restaurant qui pourra accueillir jusqu’à 240 personnes. La moitié des places sont réservées aux bénéficiaires des associations à chaque service, midi et soir.

« Faire un joli lieu, c’est possible, faire une bonne cuisine, c’est relativement possible, être bien servi c’est possible, mélanger les classes aujourd’hui c’est l’enjeu du restaurant », ajoute le chef cuisinier.

Le projet est accueilli chaleureusement à Marseille où tout le monde a décidé de faire un effort pour aboutir à ce magnifique restaurant. Le patron de l’établissement a reçu le soutien de son bailleur qui s’est montré « très compréhensif » et également obtenu des subventions et des dotations qui permettent un investissement global à zéro.

Sébastien Richard ne s’est pas arrêté là puisqu’il a décidé également d’embaucher des personnes en réinsertion.

« On est aussi entreprise d’insertion, souligne-t-il à France 3, on a 12 postes en insertion et on est par définition une association à but non lucratif. »

Déjà des avis clients positifs pour le restaurant solidaire marseillais

A peine ouvert et déjà salué. Le République a déjà reçu des avis positifs de clients qui ont souligné la qualité des assiettes et les tarifs abordables.

« Excellent menu à 25€. Dans un cadre magnifique. Une ouverture tant attendue, merci ! », peut-on lire sur la page Google du restaurant.

« Solidaire et Délicieux !
Juste Fan du concept ! Le restaurant accueille une clientèle traditionnelle où se mélange des bénéficiaires via des associations qui ne paieront leur repas cuisiné par des grands chefs à 1€ !
Bravo pour ce concept !!! », écrit Nicolas, un guide local.

Si vous souhaitez féliciter les porteurs du projet, c’est par ici : Restaurant Le République (page Google)

christiane Taubira Fondation Abbé Pierre Avis public Primaire Populaire

« Heu.. heu.. » : le naufrage de Christiane Taubira devant le public de la Fondation Abbé Pierre

jet privé d'Elon Musk adolescent tracker

Un adolescent traque les déplacements en jet privé d’Elon Musk et ça ne lui plaît pas