Les services de renseignement américains connaissaient l’existence d’un nouveau coronavirus dès novembre, selon ABC News

200407193623 04 coronavirus briefing 0407 trump exlarge 169

Les responsables du renseignement américain à Washington ont averti dès Novembre 2019 sur la propagation d’un nouveau coronavirus dans la ville de Wuhan en Chine.

Selon ABC News, le National Center for Medical Intelligence (NCMI) de l’armée américaine a compilé un rapport de renseignements dès Novembre dans lequel « les analystes ont conclu que cela pourrait être un évènement cataclysmique », a déclaré l’une des sources du média américain.

Ces mêmes sources ont déclaré que le rapport des renseignements avait été communiqué à plusieurs reprises à la Defense Intelligence Agency, au Joint Staff du Pentagone et à la Maison Blanche. Le gouvernement américain, ainsi que le Conseil de Sécurité National, ont également été averti de façon détaillée de la menace sans que l’administration Trump ne prenne la mesure de la situation.

Face au scandale grandissant, le NCMI a nié l’existence de ce rapport.

« Nous pouvons confirmer que les reportages des médias sur l’existence / la publication d’un rapport / évaluation du National Center for Medical Intelligence sur les coronavirus en novembre 2019 ne sont pas corrects », a déclaré le colonel Dr. R. Shane Day, directeur du NCMI.

De son côté, le Secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, s’est contenté de déclarer qu’il ne se rappelait pas d’un tel rapport.

L’administration Trump est accusée depuis le début de la crise sanitaire de ne pas faire le nécessaire face à la propagation de l’épidémie. Le Président américain s’est justifié à plusieurs reprises en mettant en avant l’improbabilité de prédire une telle pandémie.

« Personne ne savait qu’il y aurait une pandémie ou une épidémie de cette proportion », s’est justifié Trump le 19 mars à la Maison Blanche.

Mais en plus d’ABC News, plusieurs médias comme le Washington Post ont déjà rapporté que Trump et le Congrès Américain ont ignoré les rapports des agences de renseignements américaines qui à partir de janvier ont mis en garde contre l’ampleur et l’intensité de l’épidémie de coronavirus.

Les Etats-Unis sont le pays le plus frappé par le coronavirus. Pour la deuxième journée consécutive, près de 2.000 personnes sont décédées en vingt-quatre heures.

LIRE AUSSI : Aux Etats-Unis, les afro-américains beaucoup plus touchés par le coronavirus

corée du sud coronavirus

Le coronavirus pourrait « se réactiver » chez les patients guéris, selon des experts coréens

coronavirus footing confinement

Les scientifiques avertissent du danger de marcher, faire un footing ou du vélo à proximité d’un autre sportif