Les Etats-Unis annoncent un accord avec les talibans et un retrait des troupes américaines

0602322463971 web tete

Le président Donald Trump vient de faire sa déclaration la plus claire à ce jour, à savoir qu’il a l’intention de retirer les troupes américaines d’Afghanistan et de mettre fin à la plus longue guerre des États-Unis.

La semaine dernière, le secrétaire d’État Mike Pompeo a annoncé que l’administration Trump et l’organisation islamiste avaient convenu d’une « réduction nationale de la violence dans tout l’Afghanistan ». Si elle tenait plus ou moins, les deux parties signeraient un accord de paix le 29 février.

L’accord prévoit un calendrier conditionnel pour le retrait des troupes américaines restantes. Au cours de la première phase, environ 5 000 personnes quitteront l’Afghanistan dans 135 jours. Le retrait du reste, qui devrait être achevé dans les 14 mois, dépendra du fait que les talibans tiendront leur accord.

De toute évidence, le président estime que le cessez-le-feu temporaire a été un succès. Vendredi après-midi, M. Trump a annoncé que les parties belligérantes de longue date allaient enfin mettre leurs crayons sur le papier pour signer un accord de paix.

« Bientôt, sous ma direction, le secrétaire d’État Mike Pompeo assistera à la signature d’un accord avec les représentants des talibans, tandis que le secrétaire à la défense Mark Esper publiera une déclaration commune avec le gouvernement afghan », a déclaré M. Trump dans un communiqué publié par la Maison Blanche.

La signature de cet accord marquerait la fin de négociations qui durent depuis des années entre les États-Unis et les talibans. Mais il reste encore beaucoup à faire avant que la plupart des 12 000 militaires américains puissent quitter l’Afghanistan.

Les talibans et le gouvernement afghan doivent parvenir à leur propre accord de paix, un processus qui pourrait prendre des mois, voire des années, selon les experts. Ces pourparlers, qui doivent commencer le 10 mars, seront très délicats, car les insurgés rejettent l’administration du président afghan Ashraf Ghani présentée comme une marionnette américaine ayant peu de contrôle en dehors de la capitale.

Donald Trump a fait preuve d’un optimisme mitigé dans sa déclaration.

« Si les talibans et le gouvernement afghan respectent ces engagements, nous aurons une voie puissante pour mettre fin à la guerre en Afghanistan et ramener nos troupes au pays », a-t-il déclaré.

« En fin de compte, c’est au peuple afghan de décider de son avenir », a ajouté M. Trump. « Nous exhortons donc le peuple afghan à saisir cette opportunité de paix et d’un nouvel avenir pour son pays ».

Même si cette décision est sûrement motivée par des raisons électorales, Donald Trump fait le plus grand pas vers la paix de tous les présidents depuis le début de la guerre en 2001.

Le conflit en Afghanistan a coûté la vie à au moins 38.000 civils afghans, de 2.300 militaires américains et fait plus de 20.000 blessés. Les vingt ans de conflit ont coûté environ 2 billions de dollars aux Etats-Unis.

covid19 coronavirus 9 jours objets

Le coronavirus se transmet en touchant des pièces, écrans de téléphone, portes et tient jusqu’à 9 jours sur les objets

coronavirus bourse crise economique panique

Coronavirus : « l’indice de la peur » flambe en Bourse, l’or dégringole preuve d’une panique sur les marchés