in , ,

Le Secrétaire d’Etat à l’Intérieur déclare qu’il ne manque pas de masques et provoque la colère des internautes


Laurent Nuñez , secrétaire d’Etat auprès du Ministère de l’Intérieur, a osé déclarer au JT de France 2 qu’il ne manquait pas de masques !

“Ils sont livrés très régulièrement (…) Non, je ne reconnais pas qu’il en manque”

Des propos extrêmement choquants alors que la pénurie de masque n’est un secret pour personne. Les soignants, les pharmacies, les policiers, les pompiers ou encore les enseignants qui gardent des enfants n’ont pas de protection ou très peu.

Les médecins généralistes, en première ligne pour éviter un afflux massif de patients à l’hôpital, sont obligés de travailler malgré le manque de moyens. Certains continuent de travailler malgré leur contamination. Les témoignages ne manquent pas !

Comment ce membre du gouvernement peut dire devant des millions de français que les masques ne manquent pas ? Pour le docteur LaurentThines, il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un mensonge d’Etat.

L’affaire de la plainte de plusieurs dizaines de médecins contre Agnès Buzyn et Edouard Philippe pourrait bien donner des idées aux citoyens. Certains voient déjà tous les “propagandistes” en prison avec l’ex-Ministre de la Santé et le Premier Ministre.

LIRE AUSSI : Un médecin en colère : “On n’a pas de masques, on n’a pas de moyens de protection, on n’a rien! A quoi jouent ces gens ?!”

LIRE AUSSI : Coronavirus. Les médecins libéraux continueront à travailler même s’ils sont infectés

LIRE AUSSI : Coronavirus. Les médecins sont furieux, la France aurait envoyé son stock stratégique de masques FFP2 en Chine

Partagez à vos amis:

Commenter

Suivez issues.fr sur les réseaux sociaux:


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Coronavirus – Le gouvernement ne suit pas les avis du Conseil scientifique

“Les Français pourraient renoncer à deux à trois semaines de vacances en juillet et août.” (Membre du MEDEF)