in ,

Coronavirus. Les médecins libéraux continueront à travailler même s’ils sont infectés


L’Agence Régionale de Santé Grand Est a publié sur son site plusieurs documents sur la conduite à tenir pour les professionnels de santé libéraux malades dans le cadre de l’épidémie de coronavirus. (document en bas de page)

Les soignants qui ressentent des symptômes de fièvre et de toux ou de difficultés respiratoires seront testés en priorité. En attenant les résultats du test, ils doivent continuer à travailler avec le port du masque obligatoire.

Ensuite, si les résultats sont négatifs, les médecins libéraux sont invités à reprendre le travail avec les mesures barrières si leur état de santé le permet. Dans le cas où leur santé ne le permet plus, ils sont invités à s’arrêter en faisant un arrêt de travail habituel.

S’ils sont testés positifs, les médecins peuvent continuer à travailler si leur état clinique le permet. Ils doivent porter un masque pendant 14 jours suivant le premier jour d’apparition des symptômes.

LIRE AUSSI : Témoignage d’un médecin italien : “Les résultats des prélèvements se succèdent: positifs, positifs, positifs. Soudain, les urgences s’effondrent.”

Ces nouvelles mesures prisent par le Ministère de la Santé fait craindre qu’une pénurie de médecins libéraux est envisagée. Les médecins généralistes jouent un rôle crucial dans la gestion de cette crise sanitaire. Ils doivent traiter les patients infectés dont l’état de santé ne nécessite par une hospitalisation soit la grande majorité des cas.

De nombreux médecins libéraux ont laissé éclater leur colère contre les autorités sanitaires qui ne leur ont pas donné de masques FFP2 pour se protéger contre le virus. Les seuless protections que les soignants ont obtenu (tardivement) sont des masques chirurgicaux, dont la date de péremption est Mars 2020. Ces masques sont d’ailleurs insuffisants pour protéger leur porteur d’une possible contamination.

LIRE AUSSI : Patrick Pelloux (médecin urgentiste) : “15 millions de personnes pourraient être contaminées” en France

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour le co-découvreur d’Ebola Peter Piot, le coronavirus est « bien bien pire »

Le Krach est là | Ce qui va suivre sera pire, sauf si…