La météo australienne ne voit aucune signe de pluies suffisantes pour éteindre les incendies géants

australie meteo
Image du satellite Himawari-8 : panache de fumée émanant des incendies en Australie le 1 janvier 2020 - © Météo-France

L’agence météorologique australienne ne voit aucun signe de temps plus frais ou de précipitations importantes au cours des prochains mois, une prévision fâcheuse pour les autorités qui ont averti que seule une grande pluie arrêterait les feux de brousse qui détruisent le pays.

L’année 2019 est la plus chaude et la plus sèche jamais enregistrée en Australie. Le Bureau of Meteorology a déclaré jeudi que les températures vont rester supérieures à la moyenne au cours des prochains mois.

Bien qu’il y ait eu quelques précipitations en provenance du nord, cela ne suffit pas à éteindre les feux de brousse qui font rage dans le sud-est du pays, a indiqué le bureau.

« Bien que les précipitations soient les bienvenues, nous ne pouvons pas affirmer que cela va adoucir la sécheresse ou soulager les conditions que nous connaissons », a déclaré à la presse le directeur de la surveillance du climat du Bureau de météorologie, Karl Braganza, dans son allocution annuelle.

L’Australie lutte contre les grands feux de brousse depuis des mois. Une sécheresse de trois ans qui a secoué les campagnes, que les experts ont lié au changement climatique, a contribué à alimenter la crise.

LIRE AUSSI : Australie : état d’urgence, évacuations forcées, pénuries d’essence, alimentaire et d’eau potable

Plus de 10,3 millions d’hectares de terres – une superficie de la taille de la Corée du Sud – ont été rasés depuis septembre, tuant 26 personnes et tuant ou blessant environ un milliard d’animaux.

Plus de 100 incendies restent actifs et les autorités ont déclaré que le plus grand des incendies ne serait éteint que par des précipitations importantes.

Le bureau a déclaré que le changement climatique et les facteurs naturels, y compris les eaux plus chaudes que la normale dans l’océan Indien au large de l’Afrique, avaient fait de l’année 2019 la plus chaude et la plus sèche jamais enregistrée en Australie.

L’an dernier, le pays n’avait enregistré que 6% de ses précipitations annuelles normales, tandis que les températures diurnes étaient supérieures de plus de 2 degrés Celsius à la normale.

« L’Australie se réchauffe, la saison des incendies s’allonge et l’intensité des incendies est plus importante et plus fréquente », a déclaré Braganza.

« Quand nous regardons les projections que nous faisons pour le changement climatique, l’Australie devrait certainement se préparer à la poursuite de ces tendances. »

LIRE AUSSI : Australie: des tireurs d’élite vont abattre 10.000 dromadaires sauvages

Chei TGABEs

Aurélien Barrau : « Dans l’Histoire, nous serons ceux qui ont éteint la vie comme jamais une espèce l’a fait auparavant »

jean jouzel fin du monde civilisation effondrement

Jean Jouzel,climatologue: « Si on n’agit pas, nos civilisations vont lentement finir par s’éteindre »