L’Institut Montaigne propose de supprimer des congés pour relancer l’économie

Lors d’un entretien sur BFM TV, Laurent Bigorne, directeur de l’Institut Montaigne a proposé de supprimer une semaine de congés payés en 2020 et de supprimer définitivement le jour férié de la Pentecôte. Les RTT et les 35 heures sont également directement visés par ce think tank proche d’Emmanuel Macron.

Les propositions de Laurent Bigorgne font échos à celle du président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, qui avait déclaré dans un interview au Figaro qu’il faudrait questionner les acquis sociaux comme « le temps de travail, les jours fériés et les congés payés » face à la crise économique.

Mais le patron du syndicat patronal n’est pas le seul à avoir des projets rétrogrades pour les français. La sénatrice LREM Sophie Primas avait également remis en question les 35 heures, le dimanche sans travailler et d’autres acquis sociaux lors d’un débat au Sénat.

Jusqu’à présent, les menaces des syndicats et la colère des réseaux sociaux avaient poussé le Medef comme le gouvernement a calmé leur ardeur à détruire le Code du Travail.

Cette nouvelle offensive de l’Institut Montaigne, dont l’orientation idéologique est la même que celle d’Emmanuel macron, prouve que les décideurs n’ont pas perdu espoir de faire plier les travailleurs. Les internautes n’ont pas tardé à faire savoir leur désaccord.

Un scientifique sur le point de faire des « découvertes très importantes » sur le Covid-19 tué

Airbnb supprime un quart de ses emplois face à l’effondrement du secteur touristique