Airbnb supprime un quart de ses emplois face à l’effondrement du secteur touristique

Après Tripadvisor qui a supprimé 25% de ses effectifs, Airbnb a décidé de licencier un quart de ses emplois alors que la pandémie de coronavirus continue de frapper le secteur du tourisme.

Environ 1 900 employés d’Airbnb à travers le monde seront touchés, a déclaré mardi le PDG Brian Chesky dans un e-mail au personnel.

“Nous vivons collectivement la crise la plus pénible de notre vie”, a écrit Chesky.

 «Les activités d’Airbnb ont été durement touchées, avec des revenus cette année qui devraient être inférieurs à la moitié de ce que nous avons gagné en 2019.»

La start-up basée à San Francisco, qui était sur le point d’être sur la liste des actions à succès de l’année, a levé 2 milliards de dollars de capitaux et réduit considérablement les coûts dans le but de surmonter la crise.

“Bien que nous sachions que les activités d’Airbnb se rétabliront complètement, les changements qu’elle subira ne sont pas temporaires ou de courte durée”, a écrit Chesky. 

“Pour cette raison, nous devons apporter des changements plus fondamentaux à Airbnb en réduisant la taille de nos effectifs autour d’une stratégie commerciale plus ciblée.”

Pour surmonter la crise, Airbnb aurait annulé toutes les activités de marketing, suspendu les salaires de ses fondateurs et réduit de moitié ceux des cadres supérieurs. 

La récession a forcé de nombreux propriétaires qui louent sur Airbnb à trouver des moyens alternatifs de rembourser leurs prêts – en trouvant des locataires à plus long terme.

L’Institut Montaigne propose de supprimer des congés pour relancer l’économie

L’appel pour le “monde d’après” de Nicolas Hulot