in ,

L’Europe en passe de gagner la course aux ventes de voitures électriques face à la Chine

Les ventes de véhicules électriques (VE) en Europe augmentent à un tel rythme qu’elles pourraient dépasser celles en Chine dans un avenir proche. C’est l’une des conclusions d’un rapport publié mardi par la société de recherche automobile Jato Dynamics, basée à Londres.

La demande de voitures plus propres et plus intelligentes augmente dans le monde entier, en particulier en Europe où le marché a été soutenu par des réglementations plus strictes en matière d’émissions de CO2 ainsi que par une sensibilisation accrue au changement climatique. Au cours du premier semestre, les ventes de VE en Europe ont dépassé celles de la Chine avec 500 000 depuis le début de l’année.

Bien que la pandémie de coronavirus ait nui à toutes les ventes de voitures, y compris les VE, qui ont chuté de 15 % au niveau mondial au deuxième trimestre, le marché des véhicules électriques devrait connaître une croissance d’environ 7 % cette année, avec l’Europe en tête, selon un rapport de septembre du BloombergNEF.

“Ce dont les gouvernements des marchés sous-développés des VE ont maintenant besoin, c’est d’un plan plus centralisé pour catalyser la croissance et créer un environnement optimal pour renforcer la confiance des consommateurs en rendant la transition aussi simple que possible”, indique le rapport de Jato.

À Shanghai, il faut payer 13 000 dollars pour une plaque d’immatriculation d’un véhicule à moteur à combustion alors qu’elle est gratuite pour une électrique, ce qui “crée une énorme incitation économique et rend l’utilisation des véhicules électriques plus facile”, a déclaré M. Jato.

Fabrication des batteries électriques

Autre avantage chinois, la grande majorité des batteries sont fabriquées en Asie et notamment en Chine. L’Europe ne représente que 1% de la production mondiale. Résultat, les voitures électriques chinois qui débarquent au marché européen sont beaucoup moins chères puisque la batterie représente presque la moitié du prix.

“Un fabriquant chinois peut proposer un véhicule avec une batterie 20 à 30% moins cher qu’un constructeur européen ou américain”, explique sur LCI, Clément Le Roy, spécialiste du marché des véhicules électriques.

En moyenne, les américains payent 55 233 dollars pour s’offrir un VE contre 48 080 dollars pour les européens et 29 895 dollars pour les chinois.

LIRE AUSSI : L’énergie solaire est désormais «l’électricité la moins chère de l’histoire», selon l’AIE

En attendant un fournisseur européen de batteries électriques, les constructeurs français de voitures électriques sont condamnés à vendre des véhicules plus chers. Un retard qui pourrait donner un avantage décisif à la Chine dans le marché européen.

Stations de recharge et avantages fiscaux

En plus de subventionner fortement les voitures électriques, le gouvernement chinois a créé une infrastructure efficace et une stratégie de mise en œuvre qui est cruciale pour soutenir la transition, selon le rapport. L’Agence internationale de l’énergie a déclaré que le nombre de points de recharges publiques a atteint 862 118 dans le monde dont 60% en Chine.

La Chine n’est pas le seul pays à offrir des subventions pour les VE, mais elle a également stimulé les constructeurs nationaux en veillant à ce que les véhicules importés ne puissent pas bénéficier de subventions étatiques et soient soumis à des droits de douane à l’importation.

En pleine crise économique, l’Union Européenne pourrait profiter du marché des véhicules électriques si elle rattrape son retard sur la conception des batteries et favorise ses entreprises face à la concurrence chinoise. Renault et PSA pourraient ainsi trouver un second souffle et préserver des milliers d’emplois.

LIRE AUSSI : Rapport : 11,5 millions de personnes travaillent dans les énergies renouvelables

Lire l’édito : « La fin du monde approche et c’est une bonne nouvelle » : mouais… (édito)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    L’énergie solaire est désormais «l’électricité la moins chère de l’histoire», selon l’AIE

    La Floride vit les premiers signes d’un krach immobilier lié à la montée des eaux