in , , ,

La Chine ouvre plus de centrales à charbon qu’il ne s’en ferme dans le monde


centrale à charbon chine

L’appétit croissant de la Chine pour l’ouverture de nouvelles centrales électriques au charbon a dépassé le nombre de fermetures dans le reste du monde depuis le début de l’année dernière, selon les données de l’ONG Global Energy Monitor.

La Chine a construit suffisamment de nouvelles usines entre janvier 2018 et juin 2019 – une capacité de près de 43 gigawatts – pour annuler les efforts accomplis ces dernières années dans le reste du monde pour réduire l’énergie au charbon.

Plus de 30 pays envisagent de supprimer progressivement l’électricité produite à partir de charbon pour contribuer à réduire les émissions de carbone et empêcher les températures mondiales d’atteindre des niveaux catastrophiques.

Le Global Energy Monitor a déclaré que le fossé entre la Chine et les autres pays était sur le point de s’élargir à mesure que Beijing poursuivait ses projets de construire plus de nouvelles centrales que le reste du monde.

La Chine contribue également au financement d’un quart de tous les nouveaux projets de charbon dans le reste du monde, notamment en Afrique du Sud, au Pakistan et au Bangladesh.

« L’extension du charbon proposée par la Chine est si peu alignée sur l’accord de Paris qu’elle interdirait toute réduction nécessaire de la production d’énergie au charbon, même si tous les autres pays stoppaient complètement le charbon.  »

Christine Shearer, analyste à l’ONG Global Energy Monitor

Des centrales à charbon sont en construction ou sur le point de l’être, d’une capacité totale de 148 gigawatts indique le rapport. A titre de comparaison, l’ensemble du parc de production d’électricité au charbon en Europe est d’environ 150 gigawatts.

« Au lieu de poursuivre son expansion, la Chine doit réduire considérablement son parc de charbon au cours de la prochaine décennie », a déclaré M. Shearer.

Le rapport indique que l’expansion continue du charbon en Chine n’est pas inévitable, et demande à Beijing de renforcer ses politiques visant à décourager la construction des centrales et à encourager les énergies sobres en carbone.

« La voie choisie par le gouvernement central chinois pourrait faire ou défaire les objectifs climatiques de Paris », indique le rapport.

Jeanett Bergan, responsable de l’investissement au sein du plus grand fonds de pension de Norvège, le KLP, a déclaré que la Chine devrait être en mesure de mettre fin à son penchant pour le charbon en utilisant des alternatives propres.

« La Chine a un avantage important en tant que leader mondial de l’énergie solaire et éolienne et, l’année dernière, elle a vendu plus de voitures électriques que le reste du monde. La Chine peut devenir la plus grande superpuissance mondiale en matière d’énergie propre », a-t-elle déclaré.

« Le pays doit s’aligner sur un consensus quasi mondial: toutes les centrales au charbon sont des investissements toxiques et le charbon « propre » est un mythe », a ajouté Bergan.

KLP est l’un des nombreux gestionnaires de fonds à abandonner ses investissements dans le charbon ces dernières années. Il a déclaré que ses actifs de 80 milliards de dollars étaient sans charbon et qu’il tenait également compte de l’empreinte carbone totale du fonds.

«Cela a entraîné une perte d’environ 6,5 millions de dollars dans plus de 20 sociétés de charbon chinoises. Mais nous avons toujours 500 millions de dollars investis en Chine et notre message est clair: remplacer le charbon par une énergie propre », a déclaré Bergan.

En Europe, la Banque européenne d’investissement (BEI) a décidé de mettre fin à ses investissements dans l’énergie fossile à partir de 2022. Une décision saluée par les ONG environnementales.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire
    1. Pingback:

    2. Pingback:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    yves calvi gilets jaunes

    Pour Yves Calvi, les manifestations des gilets jaunes sont du « semi-terrorisme »

    Toulouse : il prend 100 euros d’amende pour avoir donné 70 centimes à une mendiante