43% des cours d’eau du monde contiennent des niveaux dangereux de médicaments sur ordonnance

cours d'eau pollution pharmaceutique médicaments

La pollution des cours d’eau est souvent attribuée aux déchets et aux micro plastiques. Cependant, selon une nouvelle étude, près de la moitié des rivières de la planète seraient contaminées par des médicaments et autres produits pharmaceutiques.

Sommaire

Les médicaments polluent les cours d’eau

Un nouveau rapport publié ce mercredi dans la revue Environmental Toxicology and Chemistry dévoile une inquiétante pollution des cours d’eau due notamment à l’utilisation de produits pharmaceutiques.

Les chercheurs ont trouvé 23 principes actifs dépassant les concentrations « sûres », notamment ceux présents dans les antidépresseurs, les antihistaminiques, les stimulants, les benzodiazépines et les analgésiques, dans 43,5 % des 1 052 échantillons individuels prélevés dans 104 pays.

Sur 137 sites étudiés, 34,1% d’entre eux présentaient au moins un endroit où les concentrations étaient « préoccupantes sur le plan écologique ».

« Nos résultats montrent qu’une très forte proportion de rivières dans le monde est menacée par la pollution pharmaceutique », a déclaré la coauteure de l’étude, Alejandra Bouzas-Monroy, doctorante à l’université de York au Royaume-Uni.

« Nous devrions donc faire beaucoup plus pour réduire les émissions de ces substances dans l’environnement », a déclaré Bouzas-Monroy.

Cette étude est « la première évaluation mondiale » de ce type a indiqué la chercheuse dont l’équipe a analysé des échantillons éparpillés en Europe, en Amérique du Nord, en Australie, en Asie et en Afrique.

cours d'eau médicaments pollution pharmaceutique
Carte des 137 sites étendus où de multiples échantillons ont été prélevés pour
l’étude sur la pollution des cours d’eau par les médicaments

Comment les produits pharmaceutiques se retrouvent dans les cours d’eau ?

Les produits pharmaceutiques se retrouvent dans nos rivières, nos lacs et autres cours d’eau à cause notamment des déchets rejetés par les installations de fabrication de produits pharmaceutiques.

Les fermes, où le bétail reçoit régulièrement des médicaments pour éviter les maladies, sont également pointées du doigt.

Aussi, les personnes peuvent expulser les médicaments que leur organise ne métabolise pas. Enfin, certaines personnes peuvent jeter leurs pilules dans les toilettes et participer ainsi à la pollution des cours d’eau.

LIRE AUSSI : L’usine Lactalis accusée de rejeter 600 kg / jour de produits « très hautement toxiques » dans la rivière de l’Isère

Les conséquences sur la biodiversité des rivières et lacs

Les scientifiques craignent de plus en plus que l’exposition à ces ingrédients pharmaceutiques actifs (IPA) puisse affecter négativement la santé des écosystèmes, car ils sont conçus pour interagir avec les récepteurs et les voies biochimiques chez l’homme. La destruction de l’environnement via cette pollution pharmaceutique pourrait provoquer des effets secondaires toxicologiques chez les animaux et la flore qui peuplent ces cours d’eau.

Par exemple, des études sur l’ensemble des lacs montrent que les œstrogènes synthétiques provoquent une perturbation endocrinienne à des concentrations proches de celles observées dans l’environnement. Il a également été démontré que les antidépresseurs affectent le comportement des poissons, ce qui pourrait altérer la sensibilité à la prédation. Idem pour les algues qui peuvent voir des altérations de leur activité antioxydante.

Cette étude pourrait malgré tout sous-estimer les impacts réels de cette pollution pharmaceutique sur les systèmes aquatiques du monde entier puisque seulement 61 IPA ont été étudiés sur les 1900 utilisés pour traiter ou prévenir les maladies humaines. Pour des raisons analytiques, de nombreux produits pharmaceutiques préoccupants pour l’environnement n’ont pas été étudiés dans ce rapport.

L’eau potable polluée par les médicaments ?

L’Associated Press avait déjà mené en 2008 sa propre enquête sur l’eau potable de 24 grandes métropoles américaines et avait déjà trouvé des traces d’une variété de médicaments vendus sur ordonnance. Des dizaines de stations avaient refusé de participer à l’enquête d’AP car elles ne testaient pas régulièrement ces produits chimiques dans leurs propre approvisionnement en eau.

Les eaux usées sont traitées avant d’être rejetées et une partie de l’eau est à nouveau épurée dans les stations d’épuration et livrée aux consommateurs. Cependant, la plupart des traitements n’éliminent pas tous les résidus de médicaments.

La présence de tant de médicaments sur ordonnance, ainsi que de médicaments en vente libre comme l’acétaminophène et l’ibuprofène, inquiète les scientifiques quant aux conséquences à long terme pour la santé humaine, a rapporté l’AP.

LIRE AUSSI : L’eau du réacteur de Fukushima pourrait endommager l’ADN humain si elle est libérée (Greenpeace)


NOUS SOUTENIR

Soutenir financièrement Issues.fr c’est assurer la pérennité et le développement d’un média indépendant qui partage des clés de lecture variées pour comprendre et analyser notre monde en mutation. 

Soutenez Issues.fr sur Tipeee

sri lanka effondrement pénuries

Le Premier ministre sri-lankais déclare que l’économie risque de s’effondrer complètement

Poutine missiles nucléaires Satan-2 Russie Ukraine OTAN

Poutine prévient que des missiles nucléaires Satan-2 pourraient être déployés dans quelques mois