Aux Etats-Unis, des hommes en blouse creusent des tranchées pour enterrer les victimes pauvres ou sans famille

Une nouvelle vidéo de drone montre une tranchée géante creusée au cimetière public de New York sur Hart Island pour aider à gérer un afflux de corps non réclamés en raison de la pandémie de coronavirus.

Alors que le nombre de morts augmente à New York, le cimetière public de la ville reçoit environ la même quantité de corps par jour qu’il y enterrait chaque semaine avant la crise sanitaire.

Normalement, environ 25 corps par semaine sont enterrés sur l’île, principalement pour des personnes dont les familles n’ont pas les moyens de payer les funérailles ou qui ne sont pas réclamées par des proches. Mais récemment, les opérations funéraires sont passées d’un jour par semaine à cinq jours par semaine, avec environ 24 enterrements chaque jour.

Le bureau du médecin légiste ne gardera les corps que pendant 14 jours avant qu’ils ne soient envoyés pour être enterrés dans le cimetière de Hart Island dans le Bronx.

Des images aériennes prises jeudi par l’Associated Press ont capturé des travailleurs creusant des tombes sur l’île. Une quarantaine de cercueils ont été alignés pour être enterrés jeudi sur l’île, et deux nouvelles tranchées ont été creusées ces derniers jours.

LIRE AUSSI : Aux Etats-Unis, les afro-américains beaucoup plus touchés par le coronavirus

Climat. “15 % de la biodiversité, et potentiellement beaucoup plus, pourrait disparaître en 2100” (experts)

L’Italie réfléchit à un impôt de solidarité de la part des plus riches pour les plus pauvres