in

La dengue fait son apparition à Nice : un deuxième cas autochtone confirmé, d’autres suspectés


A Nice, la dengue fait son apparition et un deuxième cas autochtone confirme « la circulation du virus sur cette zone ».

L’Agence régionale de Santé (ARS Paca) a annoncé qu’un deuxième cas de dengue a été signalé dans le quartier Mantega-Righi / bas de Pessicart à Nice. Le premier cas avait été diagnostiqué la semaine dernière dans le même quartier. L’ARS a déclaré que « d’autres cas suspects » sont en cours de vérification.

Un cas autochtone signifie que le malade a contracté la maladie en France. En métropole, la dengue se transmet grâce à la piqûre d’un moustique tigre infecté par le virus.

Des opérations de démoustication et d’information seront menées dans le quartier devenu foyer du virus.

« Chacun, en modifiant son comportement, peut se protéger et protéger ses proches », prévient l’ARS.

Les personnes ayant souffert ces derniers jours des symptomes de la dengue (forte fièvre d’apparition brutale, douleurs musculaires ou articulaires, douleurs oculaires, fatigue, maux de tête) doivent se signaler aux autorités.

Face au risque de propagation du virus, l’ARS appelle la population du quartier à se protéger face aux piqûres de moustiques et à éliminer tout ce qui peut contenir de l’eau stagnante et risque de devenir un nid à moustiques.

Depuis quelques années, le moustique tigre originaire d’Asie colonise de plus en plus de département en France métropolitaine. Le sud est déjà infesté par cet insecte dangereux lorsqu’il transporte des virus comme la dengue, le zika ou le chikungunya.

LIRE AUSSI : La carte de France 2020 du moustique tigre

Le commerce international a permis son arrivée dans des zones plus tempérées comme l’Europe du Sud. Aedes albopictus peut mettre en dormance ses œufs lorsqu’il effectue un long voyage notamment dans les cargos qui l’amènent vers de nouvelles destinations.

« Le moustique tigre qui s’est implanté initialement uniquement dans le sud de la France arrive petit à petit à s’implanter dans des départements de plus en plus vers le Nord », note ainsi le professeur Christian Chidiac, chef de service des maladies infectieuses à Lyon.

Le moustique tigre fait partie de ces insectes qui s’adapte très facilement à un nouvel environnement. Ses œufs peuvent désormais s’adapter aux hivers froids et attendent tranquillement le printemps pour éclore et infester les lieux proches des habitations où l’eau stagne. Même l’Ile-de-France est désormais touchée et cela pourrait s’aggraver avec le réchauffement climatique qui va favoriser la transmission des maladies.

LIRE AUSSI : 750 millions de moustiques génétiquement modifiés vont être lâchés en Floride

Likez notre page facebook!

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mensonge politique sur le masque : « Cette histoire-là, c’est le sang contaminé puissance 10 »

ISF européen

Un ISF européen permettrait d’éponger les dettes liées au coronavirus en 10 ans