in

« 2020 pourrait être l’hiver le plus sombre de l’histoire moderne » (ancien haut responsable de la santé US)


Covid-19 hiver deuxieme vague etats unis

Un ancien haut responsable de la santé américaine a déclaré au Congrès que le pays pourrait affronter « l’hiver le plus sombre de l’histoire moderne » à cause du coronavirus.

Rick Bright a dirigé l’agence gouvernementale qui tente de développer un vaccin, mais a été démis de ses fonctions le mois dernier. Il a été évincé de son poste après avoir refusé de valider les discours de Donald Trump sur un traitement miracle à la chloroquine.

Lors de son témoignage, M. Bright a averti que la « fenêtre d’opportunité » des États-Unis pour traiter le coronavirus était en train de se fermer.

« Si nous ne parvenons pas à améliorer notre réponse sanitaire maintenant, sur la base de la science, je crains que la pandémie ne s’aggrave et ne se prolonge », a-t-il déclaré.

« Il est indéniable qu’il y aura une recrudescence des cas de COVID cet automne » « le virus est là, il est partout”

« Sans une meilleure planification, 2020 pourrait être l’hiver le plus sombre de l’histoire moderne ».

M. Bright a également déclaré à la sous-commission de la santé de la Chambre des représentants que « des vies ont été perdues » en raison de l' »inaction » du gouvernement au début de l’épidémie.

« Il a dit… que nous devons agir. Et j’ai poussé cela au plus haut niveau possible du HHS – et je n’ai pas eu de réponse. »

Le lanceur d’alerte a déclaré avoir parlé pour la première fois d’une pénurie de matériel médical en janvier, soulevant la question aux « plus hauts niveaux » du ministère de la santé et des services sociaux (HHS), mais « n’a reçu aucune réponse ».

« J’ai pris la parole à l’époque, et je témoigne aujourd’hui, car c’est la science – et non la politique ou le copinage – qui doit montrer la voie pour combattre ce virus mortel », a-t-il ajouté.

M. Bright a déclaré que sa révocation était le résultat de son insistance pour que l’argent alloué par le Congrès pour lutter contre le virus soit mis « dans des solutions sûres et scientifiquement vérifiées, et non dans des médicaments, des vaccins et d’autres technologies qui n’ont pas de valeur scientifique ».

Le président Donald Trump a réagi aux propos de M. Bright à sa manière dans un tweet. Il a ensuite réagi devant la presse.

« Je ne le connais pas. Je ne l’ai jamais rencontré. Je ne veux pas le rencontrer. Mais je l’ai regardé, et il ressemble à un employé en colère et mécontent qui, franchement, selon certaines personnes, n’a pas fait un très bon travail. »

L’administration Trump est accusée de favoriser l’économie plutôt que la question sanitaire. Le président américain a notamment appelé les manifestants anti-confinement à se révolter contre les mesures de restriction de circulation dans certains Etats dirigés par des gouverneurs démocrates.

VOIR AUSSI : Donald Trump évoque la fin de la mondialisation et menace de rompre les relations avec la Chine

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Air Canada annonce le licenciement d’au moins 19 000 employés

Les scientifiques alertent sur la multiplication des vagues mortelles de chaleur humide