Collapsologie, anxiété et dépression ? Glenn Albrecht

collapsologie depression solastalgie

La collapsologie peut provoquer anxiété et dépression chez de nombreuses personnes qui découvrent l’état de la planète et les risques liés au climat.

La solastalgie ou la dépression écologique

La solastalgie, qu’on nomme également éco-anxiété, a été théorisée par Gleenn Albrecht, philosophe australien de l’environnement. Il a travaillé sur cette détresse psychologique qui touche particulièrement les personnes s’intéressant à la crise climatique et à la collapsologie

“La solastalgie est une expérience vécue, émotionnelle qui relie l’état du territoire, de la région, du lieu où l’on habite à un certain état d’esprit que je décrirais comme de la désolation, une détresse parce que nous n’avons plus de plaisir ou de confort d’un endroit qui était aimé, chéri par ses résidents. Un certain mal du pays lorsque vous êtes dans votre propre pays. Plus techniquement, c’est l’expérience vécue d’un changement négatif de votre environnement propre.”

Collapsologie et dépression : j’ai peur de l’avenir

Pablo Servigne, co-inventeur de la collapsologie et coauteur du bestseller “Comment tout peut s’effondrer”, s’appuie notamment sur le rapport “Les limites à la croissance” pour évoquer la question de l’effondrement. Le “rapport Meadows” publié à l’occasion du Club de Rome en 1972 a réalisé une série de scénarios selon plusieurs facteurs comme la pénurie de matières premières et / ou la pollution dont certains provoqueraient l’effondrement de l’écosystème mondial au cours du XXIème siècle.

Cinquante ans après ce rapport, les scientifiques n’ont jamais été aussi alarmistes sur la crise climatique et ses conséquences irréversibles pour la planète et l’humanité. La multiplication des reportages et documentaires sur les catastrophes climatiques a permis une prise de confiance notamment chez les plus jeunes. La génération Greta Thunberg, célèbre militante suédoise, ne cache pas ses craintes quant à un avenir incertain à cause du dérèglement climatique et de la Sixième extinction de masse.

La génération Z, en première ligne lors des manifestations pour le climat, accuse la génération d’après Guerre d’être responsable de la situation actuelle. Les “boomers“, symbolisés notamment par les hommes politiques, sont accusés de retarder l’action contre le climat et d’avoir été égoïstes en refusant de restreindre leur train de vie pour le bien des générations futures.

La dépression écologique touche une grande partie de ces jeunes militants qui se réfugient dans l’action sur le terrain pour tenter de faire bouger les choses. Alice Desbiolles, épidémiologiste et médecin de santé publique spécialisée en santé environnementale, explique leur mal-être.

“Cette angoisse prospective, qui anticipe l’effondrement du monde et la disparition de la nature telle qu’on l’a connue, s’appuie sur une forme de véracité scientifique”.

“Les éco-anxieux sont souvent très documentés et d’ailleurs, l’élément déclencheur de leurs angoisses est principalement une information ou une actualité sur le changement climatique”. 

Les difficultés de soigner la dépression liée à la collapsologie

Il est très difficile de soigner les personnes touchées par l’angoisse climatique. Gleenn Albrecht évoque la nécessité pour ces dernières de créer un nouvel environnement plus sûr mais elles font face à la complexité de la crise climatique. En s’engageant dans le militantisme écologiste, les patients trouvent une raison de vivre et d’espérer un monde meilleur pour le futur mais découvrent d’autres problèmes aussi importants.

“L’étape finale de cette pensée en réseaux est de réaliser que les solutions à mettre en Å“uvre pour contrer ces événements sont très complexes, du fait de cette imbrication des problèmes”, explique Alice Desbiolles.

« Les personnes éco-anxieuses sont lucides dans un monde qui ne l’est pas Â», ajoute-t-elle.

Pour parvenir à surmonter cette éco-anxiété, de nombreux militants conseillent de s’engager dans la lutte pour le climat pour donner un sens à sa vie. Il est également recommandé de s’intéresser aux vies alternatives moins tournées vers la consommation à outrance. Une vie plus minimaliste plus proche de la nature comme dans les éco-lieux.

Contrairement au courant survivaliste, les collapsologues ont une vision plus collective et inclusive dans leur démarche visant à se préparer à un potentiel effondrement ou à une crise majeure. Les collapso rêvent d’un monde meilleur avec plus de solidarité, d’autogestion et de partage.

Collapsologie, anxiété et dépression ? Glenn Albrecht pour Thinkerview

Glenn Albrecht, créateur du concept de solastalgie, était l’invité de la chaîne Thinkerview. Il revient sur son parcours, sur la collapsologie, l’éco-anxiété et d’autres sujets intéressants.

Version originale :

l'effondrement episode 3 streaming HD

L’effondrement [EP3] L’Aérodrome | Série Canal+

catastrophes climatiques Etats-Unis

Près d’un Américain sur trois a connu des catastrophes climatiques cet été