Près d’un Américain sur trois a connu des catastrophes climatiques cet été

catastrophes climatiques Etats-Unis

Les Etats-Unis sont de plus en plus frappés par le dérèglement climatique selon une nouvelle analyse du Washington Post. Près d’un américain sur trois vit dans un comté touché par des catastrophes climatiques cet été.

Sommaire

Catastrophes climatiques à répétition

Entre les ouragans, les inondations, les vagues de chaleur extrême ou encore les incendies géants, au moins 388 américains sont morts depuis juin d’une conséquence directe du changement climatique. Et la tendance est à la hausse selon les experts du climat qui n’ont jamais connu un été aussi chargé en crises.

Les records de température dans le Nord-Ouest Pacifique ont provoqué la mort de centaines de personnes chez elles, tandis que plus de 5 millions d’hectares de forêts ont été brulés par des incendies géants. La multiplication des sécheresses a également obligé les autorités fédérales à imposer des réductions inédites de l’utilisation de l’eau du fleuve Colorado. Dans la région de New York, 44 personnes sont décédées dans la nuit de mercredi à jeudi suite à des pluies torrentielles et des inondations soudaines dues au passage de la tempête Ida.

Vulnérabilité au changement climatique

Le sentiment croissant de vulnérabilité des américains est palpable. Des citoyens se réveillent désormais avec des inondations devant leur fenêtre et de la fumée dans le ciel provoquant incertitudes et inquiétudes. Les sondages au cours de ces dernières décennies montrent d’ailleurs une inquiétude grandissante des américains quant à l’urgence climatique.

« Cela fait des années que les gens parlent, à juste titre, du changement climatique comme de l’urgence qu’il représente », a déclaré M. Mariana Arcaya, épidémiologiste sociale et urbaniste au MIT. « Et on a l’impression que ce sentiment d’urgence s’étend enfin à ceux qui, jusqu’à présent, se sentaient plutôt en sécurité. »

Selon les scientifiques, les études montrent que la probabilité que les tempêtes tropicales se transforment en ouragan de catégorie 3 ou plus a augmenté de 8% par décennie depuis 1979. Idem pour les incendies géants à l’Ouest qui sont deux fois plus importants qu’ils ne le seraient sans l’influence de l’homme. Les experts expliquent que la vague de chaleur qui a tué plus de 200 personnes en juin aux Etats-Unis « était pratiquement impossible » sans le dérèglement climatique.

Des infrastructures insuffisantes face aux catastrophes climatiques

L’importance des dégâts matériels et humains rappelle que les infrastructures n’ont pas été conçues pour résister aux extrêmes. Les tempêtes ont submergé les stations de métro newyorkaises et ont pris au piège les usagers. Tandis qu’à Portland, les câbles des tramways ont fondu à cause des températures élevées provoquant l’arrêt du service. Sans compter les nombreuses habitations, souvent celles des plus défavorisées, détruites par les intempéries.

Craig Fugate, ancien chef de l’Agence fédérale de gestion des urgences et de la division de gestion des urgences de la Floride, appelle les autorités à se préparer face à l’urgence climatique. Il propose notamment des plans d’évacuation alternatifs pour les populations des villes côtières, la construction de digues et autres systèmes capables de résister à des inondations.

Mariana Arcaya explique également que les recherches montrent que les personnes ayant des liens étroits avec leurs voisins subissent moins de traumatismes et se remettent plus vite des catastrophes climatiques.

Lutter contre le réchauffement climatique

Le dernier rapport du GIEC (groupe d’experts intergouvernemental sur le climat) a été publié récemment et indique que les catastrophes climatiques vont se multiplier à travers le monde. Des « catastrophes composées » mélangeant des phénomènes météorologiques extrêmes pourraient provoquer davantage de dégâts et de morts.

Pour éviter les pires effets du changement climatique, l’humanité doit réduire ses émissions de moitié environ d’ici à la fin de la décennie. Depuis 1850, un quart de tout le dioxyde de carbone ajouté à l’atmosphère provient des américains. Le pays de la consommation à outrance et du SUV devra changer complétement ses habitudes pour éviter que certains pans de son territoire ne deviennent inhabitables ou extrêmement dangereux.

Face à ce nouveau défi, les Etats Unis pourraient prendre de nouvelles mesures comme l’instauration d’exigences en matière d’énergies renouvelables pour les compagnies d’électricité, l’imposition de taxes à l’importation et un soutien généreux aux véhicules électriques. Un projet de loi pour lutter contre le changement climatique et s’adapter à ses impacts pourrait permettre de débloquer 3 500 milliards de dollars pour agir rapidement.

Les lobbys industriels s’opposent à l’action pour le climat

Cependant, les engagements de Joe Biden ne sont pas toujours au rendez-vous malgré les nombreuses promesses électorales. L’administration du nouveau président a annoncé le 31 août qu’elle prévoyait d’ouvrir plus de 320 000 km2 dans le golfe du Mexique à l’exploration pétrolière et gazière. Un non sens absolu dénoncé par les associations écologistes.

La lutte contre le changement climatique exige une transformation économique et sociale rapide des sociétés occidentales accrocs aux énergies fossiles et à la surconsommation. Les lobbys industriels et financiers continuent de ralentir toutes les démarches visant à réduire l’action contre le réchauffement climatique quitte à ne pas garantir un avenir décent aux futures générations. La violence des catastrophes climatiques pourraient pousser les Etats à agir pour éviter la faillite des assurances et la multiplication des troubles sociaux notamment à cause de l’aggravation des inégalités.

collapsologie depression solastalgie

Collapsologie, anxiété et dépression ? Glenn Albrecht

amazon tijuana bidonvilles

Le nouvel entrepôt d’Amazon collé aux bidonvilles de Tijuana critiqué