in ,

Christine Lagarde (BCE) : « L’Europe pourrait connaître un scénario comme celui de la grande crise financière de 2008 »


La présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, a déclaré que l’Europe risque de subir un choc économique majeur faisant écho à la crise financière mondiale si les dirigeants n’agissent pas de toute urgence face à l’épidémie de coronavirus, et a signalé que son institution prendra des mesures dès jeudi.

Christine Lagarde a déclaré aux dirigeants de l’Union européenne, lors d’une conférence téléphonique tenue mardi en fin de journée, que sans une action coordonnée, l’Europe « verra un scénario qui rappellera à beaucoup d’entre nous la grande crise financière de 2008 ». Avec la bonne réponse, le choc sera probablement temporaire, a-t-elle ajouté.

Lagarde a déclaré que ses fonctionnaires examinent tous leurs outils pour la décision politique de jeudi, en particulier les mesures visant à fournir des financements « super bon marché » et à garantir que les liquidités et le crédit ne se tarissent pas, a déclaré une source sûre, qui a demandé d’être anonyme.

Elle a néanmoins souligné que les mesures prises par les banques centrales ne peuvent fonctionner que si les gouvernements les soutiennent également, en prenant des mesures pour s’assurer que les banques continuent à prêter aux entreprises dans les zones touchées, a déclaré la personne. Un porte-parole de la BCE a refusé de commenter ces informations.

Le message de Mme Lagarde constitue à la fois un avertissement et un appel dramatique aux autorités pour qu’elles intensifient leurs efforts afin d’éviter que le virus n’entraîne l’Europe dans une récession. Même avant l’épidémie, les responsables de la BCE avaient demandé à plusieurs reprises aux gouvernements d’augmenter les dépenses publiques lorsque la politique monétaire atteignait ses limites.

L’économiste de HSBC, Simon Wells, a déclaré que « compte tenu de cette perturbation, nous pensons qu’une récession de la zone euro semble inévitable ».

Mercredi, le ministre italien des finances Roberto Gualtieri a déclaré que le gouvernement avait porté à 25 milliards d’euros (28,3 milliards de dollars) le montant qu’il prévoit de dépenser pour amortir le coup porté à l’économie.

Lagarde a averti que les dégâts s’étendront probablement à d’autres pays. Elle a loué les actions prises jusqu’à présent dans certains domaines, mais a exigé davantage, a-t-elle dit. Ne pas agir avec audace maintenant augmenterait le risque de « l’effondrement d’une partie de vos économies », a déclaré Mme Lagarde aux dirigeants.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Angela Merkel estime que 60% à 70% de la population allemande pourrait contracter le coronavirus

Les États-Unis fourniraient un soutien « limité » aux talibans contre l’Etat islamique