in

Un haut responsable chinois met en garde la FED contre une nouvelle crise financière


La relance sans précédent de la Réserve fédérale américaine risque de plonger le monde dans une crise financière, selon le président de la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances.

« Dans un système monétaire international dominé par le dollar américain, la politique d’assouplissement quantitatif sans précédent et illimité des États-Unis consomme en fait la solvabilité du dollar et érode les fondements de la stabilité financière mondiale, a déclaré Guo Shuqing, président de la Commission de régulation bancaire chinoise.

«Le monde peut à nouveau être poussé au bord d’une crise financière mondiale», a-t-il écrit dans un article publié dimanche dans le magazine Qiushi du Parti communiste .

Pour le président de la Commission chinoise de réglementation des banques et des assurances, la Chine doit se prémunir contre tout rebond des prêts hors bilan dans le secteur bancaire dit « fantôme » et doit se débarrasser des actifs non performants dès que possible

« Après le cygne noir de la pandémie de virus, la qualité des actifs se détériorera inévitablement», a déclaré Guo Shuqing.

Un événement de « cygne noir » se réfère à un événement imprévu qui a généralement des conséquences extrêmes.

Guo Shuqing n’est pas à son premier avertissement . Il a récemment averti qu’un accès facile au financement pourrait déclencher une réémergence d’irrégularités financières et que la Chine devrait se préparer à faire face à une augmentation des actifs non performants.

En juin, Guo Shuqing avait déclaré que la Chine n’adopterait pas de mesures de relance «de type inondation» ni de taux négatifs, avertissant qu’un assouplissement sans précédent de la Réserve fédérale nuirait à la dette souveraine américaine et à la crédibilité du dollar.

«Les grandes économies devraient considérer activement l’impact externe de leurs propres politiques dans une économie mondiale hautement intégrée», avait déclaré Guo lors d’un forum financier organisé à Shanghai.

L’or a bondi de 25% depuis le début de l’année. Ces dernières semaines, l’or a atteint des record datant de la crise de l’euro en septembre 2011. Derrière cette envolée du prix du métal précieux se cache notamment des signes de faiblesse du dollar.

« L’or a augmenté en raison d’une défiance par rapport au dollar. Ceux qui avaient des actifs libellés dans cette monnaie les ont vendus pour acheter de l’or », observe Philippe Crevel, directeur du Cercle de l’épargne.

Derrière ces critiques chinoises, Pékin tente également de maintenir la pression sur les Etats-Unis et son pouvoir à travers le dollar. Depuis la crise sanitaire, le bras de fer économique et diplomatique entre les deux superpuissances s’est intensifié. Pour contourner les sanctions, la Chine met en place avec de nombreux partenaires commerciaux des échanges sans passer par le dollar notamment avec la Russie mais aussi les pays africains.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jusqu’à 50 millions d’africains pourraient tomber sous le seuil de pauvreté suite à la crise du Covid-19

La calotte glaciaire du Groenland a fondu à un point de non-retour, selon une nouvelle étude