in

Le gouvernement prépare un nouveau fiasco sanitaire appelé rentrée scolaire !


L’inquiétude augmente dans le corps enseignant et chez les parents d’élèves alors que la rentrée scolaire approche. Les chiffres des contaminations au Covid-19 sont en constante augmentation et rien ne semble prêt pour l’accueil des enfants malgré les propos du Ministre de l’Education Nationale.

Depuis plusieurs semaines, les critiques de la part du corps enseignant, des parents d’élèves et des syndicats se multiplient dans les médias et sur les réseaux sociaux. Nombreux sont ceux qui s’interrogent sur le peu de préparation pour cette rentrée scolaire inédite en pleine crise sanitaire.

« Attention on prévient tout le monde, on n’est pas prêts ! » […] « Il ne s’est rien passé depuis la fermeture des écoles », explique sur RMC, Elisabeth Kutas , secrétaire départementale du SNUIPP-FSU à Paris.

Les professeurs auront un jour pour réfléchir et préparer le protocole sanitaire, aménager l’école en adéquation avec les mesures sanitaires et se préparer à la possibilité de devoir reprendre les cours à distance.

Pour les syndicats d’enseignants, « Blanquer n’est pas en phase avec les recommandations des scientifiques ». Le Ministre de l’Education Nationale ne semble pas avoir de mesures claires à imposer aux enseignants comme aux élèves afin d’assurer la sécurité de tous. De nombreux enseignants, dont la santé est fragile, vivent d’ailleurs un véritable cauchemar depuis plusieurs mois. Aucune disposition n’a été prise pour eux alors que les risques d’une deuxième vague épidémique augmentent.

Jean-Michel Blanquer laisse paraître un manque de préparation notamment sur les mesures sanitaires à faire respecter. Le Ministre a indiqué jeudi dernier que le masque était obligatoire pour les enseignants ainsi que les élèves de plus de 11 ans et « et pas seulement quand il n’y a pas de distance physique ». Mais ce matin, il est revenu sur ses propos en indiquant qu’une distance de deux mètres permettait aux enseignants qui le souhaitent d’enlever leur masque. Une décision en totale opposition avec les mesures sanitaires actuelles dans les endroits clos où le port du masque est obligatoire puisque selon certaines études jusqu’à « 90 % des contaminations se produiraient de façon aéroportée dans les lieux clos et mal ventilés ».

L’Education Nationale et le Ministère de la Santé semblent ne pas avoir suffisamment préparé la reprise ce qui ne va pas rassurer professeurs et parents d’élèves qui angoissent à quelques jours de la rentrée scolaire. Même à Moscou, les professeurs seront tous testés avant le début des cours. Une mesure qui parait évidente mais qui n’a pas été jugée opportune d’appliquer en France.

Si « l’éducation n’est pas une variable d’ajustement » , la santé non plus ! Le gouvernement avait le devoir de préparer une rentrée en toute sécurité. Deux à trois mois après la fermeture des écoles, le corps enseignant semble complètement paniqué et demande même à repousser la rentrée scolaire ! Comment devrait se sentir les parents ?

En plus de payer des masques aux enfants « comme on vient avec sa trousse », (sic), les parents vont devoir aller travailler la boule au ventre sans savoir si les enfants vont revenir avec le Covid-19. Les rapports, en France comme à l’étranger, ont démontré à plusieurs reprises que le retour des enfants sur les bancs de l’école était une des causes majeures de la flambée des cas de coronavirus. Ne parlons même pas de la question de l’explosion (+500%) des admissions d’enfants touchés par la maladie de Kawasaki.

A nouveau, le gouvernement démontre son incapacité à gérer la crise sanitaire. Les français n’ont pas oublié le fiasco de la première vague épidémique et risquent d’être moins patients avec le gouvernement pour la seconde.

Likez notre page facebook!


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de la moitié de la population du Liban « prise au piège de la pauvreté »

Moscou : les enseignants testés gratuitement contre le Covid-19 avant la rentrée scolaire