Les trois-quarts des Français demandent au gouvernement de renoncer à la réforme des retraites ou la modifier

20706149
Le Premier ministre Edouard Philippe, le 19 décembre 2019 à l'hôtel Matignon, à Paris. (MARTIN BUREAU / AFP)

Un mois après le début du mouvement social, les trois-quarts des français demandent une modification voire un retrait total de la réforme des retraites.

Selon un sondage réalisé par Odoxa-Dentsu Consulting et publié ce vendredi 3 janvier 2020, 75% des français souhaitent que le gouvernement renonce à son projet de réforme ou le modifie. Ils sont 29% d’entre-eux à souhaiter un retrait total et 46% à souhaiter l’abandon de l’âge pivot fixé à 64 ans. Une position en hausse de quatre points par rapport au dernier baromètre réalisé avant les fêtes de fin d’année. Seul 24% estiment que le gouvernement doit conserver le projet dans son intégralité.

Le soutien à la mobilisation contre la réforme des retraites connait une légère baisse même si elle est toujours soutenue par la majorité des français. Ils sont six sur dix (61%) à l’estimer justifiée. C’est cinq points de moins qu’avant le 19 décembre. Cependant, ce sont les plus de 65 ans qui y sont les plus hostiles (60%) soit des personnes qui ne seront pas touchées par cette réforme. Les personnes nées après 1975, année de naissance d’entrée en vigueur de la réforme, soutiennent le mouvement de grève à 73%.

A nouveau, on remarque des différences d’opinion importantes entre les générations. Les retraités sont les principaux opposants au mouvement social contre la réforme des retraites, comme ils sont les plus opposés à la question écologique ou encore les plus favorables au Brexit en Angleterre. Une différence importante qui évoque deux façons de voir le monde, d’un côté plutôt individualiste et libérale, et de l’autre plus sociale, écologiste et ouverte au monde.

VOIR AUSSI : Une députée veut lutter contre « l’âgisme », un « racisme anti-vieux », symbolisé par l’expression « ok boomer »


australie un demi milliard animaux morts incendies

Un demi milliard d’animaux sont déjà morts dans les incendies en Australie

donald trump guerre iran obama

Quand Trump accusait Obama de vouloir déclencher une guerre contre l’Iran pour préparer sa réélection