in ,

Selon une étude d’UBS, la « honte de voler » pourrait faire chuter de moitié la croissance de l’aviation

[addthis tool="addthis_inline_share_toolbox_cyl9"] Commenter
aviation honte de voler UBS

Une enquête de la banque UBS suggère que des campagnes très médiatisées, comme celle de la militante suédoise Greta Thunberg, pourraient entraîner un changement des habitudes de vol dans les régions les plus riches du monde, notamment aux Etats-Unis et en Europe.

Après avoir interrogé plus de 6 000 personnes aux Etats-Unis, en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, UBS a constaté que 21% d’entre elles avaient réduit le nombre de leurs vols au cours de l’année précédente.

Derrière ce phénomène exceptionnel, le concept suédois du « flygskam », soit littéralement la « honte de voler », chez les citoyens européens qui se sentent de plus en plus concernés par la question du réchauffement climatique.

Un résultat qui permet à la banque UBS d’assurer que les prévisions des géants de l’aviation sur la croissance (4 à 5% jusqu’en 2035) sont fausses. Selon la banque, ces chiffres pourraient être divisés par deux.

A titre d’exemple, l’augmentation du nombre de vols aux Etats-Unis pourrait ne croitre « que » de 1,3% contre 2,1% espérée. Idem au niveau européen, puisque le secteur aéronautique qui prévoit 3% pourrait se contenter de 1,5%.

Le meilleur exemple est celui de la Suède, l’un des pays leader de la transition écologique, qui voit ses vols intérieurs chuter de 8,7%. L’effet  » flygskam » dans le pays de Greta Thunberg est en train de porter ses fruits.

Du côté de l’industrie aéronautique, les commandes pourraient également être revues à la baisse avec au moins 110 commandes en moins chaque année de petits avions.

Le ralentissement du marché dans les pays occidentaux pourrait pour autant être comblé par une augmentation des vols en Asie et en Afrique. La Chine vient d’inaugurer un nouvel aéroport géant à Pékin, pouvant accueillir 72 millions de personnes chaque année.

Selon une étude du Conseil international pour des transports propres, les émissions mondiales de CO2 des vols commerciaux augmentent jusqu’à 70% plus vite que prévu par l’ONU.



[addthis tool="addthis_inline_share_toolbox_cyl9"] Commenter

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Internet ne pollue pas – Vrai ou Faux ?

pape François amazonie

Amazonie : le pape François critique le « feu allumé par des intérêts qui détruisent »