Selon 200 scientifiques de renom, les multiples éco-crises pourraient déclencher un «effondrement systémique»

collapsologie incendie golf

Le chevauchement des crises environnementales pourrait faire basculer la planète dans un «effondrement systémique mondial», ont averti mercredi plus de 200 scientifiques de renom.

Le changement climatique, les événements météorologiques extrêmes, des ouragans aux vagues de chaleur, le déclin des écosystèmes vitaux, la sécurité alimentaire et la diminution des réserves d’eau douce – chacun représente un défi monumental pour l’humanité au 21e siècle.

Sur 30 risques à l’échelle mondiale, ces cinq sont en tête de liste en termes de probabilité et d’impact, selon les scientifiques interrogés par Future Earth, une organisation de recherche internationale.

effondrement liens connectivite

En combinaison, ils « ont le potentiel de s’influencer et de s’amplifier les uns les autres de manière à provoquer un effondrement systémique mondial », a déclaré une équipe dirigée par Maria Ivanova, professeur au Center for Governance and Sustainability de l’Université du Massachusetts, dans un rapport de 50 pages.

Les vagues de chaleur extrêmes, par exemple, accélèrent le réchauffement climatique en libérant des gaz qui réchauffent la planète à partir de sources naturelles, alors même qu’elles intensifient les crises hydriques et la pénurie alimentaire.

La perte de biodiversité, quant à elle, affaiblit la capacité des systèmes naturels et agricoles à faire face aux catastrophes climatiques, mettant également en péril l’approvisionnement alimentaire.

LIRE AUSSI : La température de la planète augmente deux fois plus vite que prévu

Les scientifiques craignent en particulier que la hausse des températures ne fasse basculer le système climatique de la planète dans une spirale auto-entretenue de réchauffement climatique.

Dans l’état actuel des choses, l’humanité a du mal à limiter les émissions de CO2 et de méthane.

Si en même temps une Terre en réchauffement commence également à émettre de grandes quantités de ces gaz provenant, par exemple, de la fonte du pergélisol, les efforts de la communauté internationale seront vains.

« De nombreux scientifiques et décideurs sont intégrés dans des institutions habituées à penser et à agir sur les risques isolés, un par un », indique le rapport.

« Nous appelons les universitaires, les chefs d’entreprise et les décideurs politiques du monde à prêter attention à ces cinq risques mondiaux et à veiller à ce qu’ils soient traités comme des systèmes en interaction. »

effondrement principales causes

Près de 1 000 décideurs et chefs de la direction ont souligné les mêmes menaces dans une enquête similaire le mois dernier avant la réunion du Forum économique mondial à Davos, en Suisse.

« 2020 est un moment critique pour examiner ces questions », a déclaré Amy Luers, directrice exécutive de Future Earth.

« Nos actions au cours de la prochaine décennie détermineront notre avenir collectif. »

En octobre, les nations du monde devraient se réunir pour une grande réunion des Nations Unies à Kunming, en Chine, pour tenter d’endiguer la destruction des écosystèmes et le déclin de la biodiversité.

Les scientifiques conviennent que la Terre est au début d’un événement d’extinction de masse – seulement le 6e en un demi-milliard d’années – qui pourrait entraîner la disparition de millions dans les prochaines décennies ou siècles à venir.

Le mois suivant, un sommet critique des Nations Unies sur le climat à Glasgow révélera si les principales économies du monde sont disposées à augmenter les promesses de réduction de carbone qui sont loin de ce qui est nécessaire pour garder la planète hospitalière pour notre espèce.

VOIR AUSSI : +7°c selon le CNRS : « c’est apocalyptique » pour Jean Jouzel | VIDÉO

Certains scientifiques ont commencé à étudier la probabilité et les impacts de crises environnementales en cascade.

Des recherches récentes ont montré, par exemple, que certaines parties du monde pourraient bientôt faire face à six événements météorologiques extrêmes à la fois, allant des vagues de chaleur et des incendies de forêt aux pluies diluviennes à des tempêtes mortelles.

« La société humaine sera confrontée aux effets combinés dévastateurs de multiples aléas climatiques en interaction », a expliqué à l’AFP Erik Franklin, chercheur à l’Institut de biologie marine de l’Université d’Hawaï et co-auteur d’une étude clé fin 2018.

« Ils se produisent maintenant et continueront de s’aggraver. »

Selon le dernier rapport de l’ONU sur le climat, « les températures mondiales pourraient monter jusqu’à 3,9°C «. Les émissions de gaz à effets de serre ont augmenté de 1,5% par an en moyenne au cours de la dernière décennie. Une augmentation qui va à l’encontre des accords internationaux sur le climat qui prévoyaient une diminution croissante des émissions de CO2 jusqu’à la neutralité carbone.

LIRE AUSSI : Une agence gouvernementale avertit : l’industrie pétrolière mondiale est au bord de la crise et le monde avec

u6kbiaDQLW4

Survivre à Wuhan : « On se croirait dans un jeu vidéo post-apocalyptique »

russes vs americains syrie

En Syrie, les oppositions directes entre militaires russes et américains se multiplient