La région méditerranéenne se réchauffe 20 % plus vite que le reste du globe

La région méditerranéenne se réchauffe 20 % plus vite que le reste du globe, ce qui la met sur une voie qui pourrait conduire à des “dommages irréversibles”, a averti une agence des Nations unies.

“L’avenir de la Méditerranée est en jeu”, a déclaré François Guerquin, directeur du centre du Plan Bleu du Programme des Nations unies pour l’environnement, qui a publié un rapport mercredi.

Alors que la température moyenne mondiale de l’air est d’environ 1,1 degré Celsius au-dessus des valeurs préindustrielles, la région méditerranéenne s’approche d’un réchauffement de 1,54 degré, selon le rapport. Il prévoit de nouvelles augmentations de température de l’ordre de 2 à 3 degrés d’ici 2050.

Dans le même temps, le rapport indique que la surface de la mer se réchauffe également, tandis que les pratiques de pêche ne sont pas durables, 78 % des stocks étant surexploités.

En outre, la région, qui est l’une des principales routes maritimes du monde, est polluée par environ 730 tonnes de déchets plastiques chaque jour, selon le rapport.

“Nous devons nous engager dans des changements drastiques dans notre relation avec la nature”, a déclaré M. Guerquin.

La région méditerranéenne est l’une des régions qui se réchauffe le plus faisant craindre une augmentation des sécheresses et la diminution des ressources en eau. Certains pays autour de la mer méditerranée sont déjà en stress hydrique, c’est le cas notamment de la Tunisie ou du Maroc.

LIRE AUSSI : 1 pays sur 5 menacé d’effondrement des écosystèmes en raison du déclin de la biodiversité

En 70 ans, les humains ont dépassé la consommation d’énergie de l’ensemble des 11 700 années précédentes

L’eau du réacteur de Fukushima pourrait endommager l’ADN humain si elle est libérée (Greenpeace)