Les Pays-Bas bloqués par une révolte des agriculteurs suite à un projet de loi environnemental

Pays-Bas Environnement agriculteurs bloquent le pays

Aux Pays-Bas, les agriculteurs et pêcheurs se révoltent contre un projet de loi du gouvernement visant à réduire les émissions d’oxyde d’azote. L’élevage et l’agriculture directement visés.

Sommaire

Un projet de loi sur l’environnement décrié aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas, les agriculteurs ont décidé de protester contre un projet de loi visant à diminuer les rejets d’azote venant de l’élevage et l’utilisation de l’ammoniac dans les engrais.

Le pays premier exportateur européen de viande est résolu à diminuer ses émissions d’oxyde d’azote d’ici à 2030. Pour respecter ses engagements européens, le gouvernement néerlandais veut réduire de 30% le cheptel actuel estimé à plus de 100 millions de têtes de bovins, porcs et de volailles. L’autre mesure vise à diminuer l’utilisation de l’ammoniac dans les engrais azotés utilisés pour la fertilisation des cultures.

L’Etat promet de racheter les terres et d’indemniser les éleveurs si les mesures environnementales mettent en péril la viabilité économique des fermes. Le gouvernement indique que les zones naturelles vulnérables seront les premières ciblées par ces mesures. L’agriculture intensive est l’une des principales causes de la destruction de l’environnement notamment via la pollution des sols et des eaux.

LIRE AUSSI : Dès 2023, Paris va doubler le nombre de menus végétariens et passer au 100% bio d’ici 2027

Les agriculteurs hollandais bloquent le pays

Les agriculteurs ont décidé de bloquer le pays à travers de nombreuses actions sur des sites stratégiques pour l’économie. Les aéroports, plusieurs autoroutes, des résidences de responsables politiques, la frontière avec l’Allemagne, les centres de distribution alimentaire ou encore des supermarchés ont été visés par ces blocages.

Les conséquences sont immédiates puisque des vidéos filmées et postées sur Twitter montrent des rayons de magasins vides. Les agriculteurs souhaitent montrer « au public d’où vient leur nourriture » afin de le conscientiser à la cause paysanne.

Sur une autre vidéo, on peut voir les agriculteurs fermer la frontière entre les Pays-Bas et l’Allemagne avec des tonnes de fumier.

L’aéroport de Groningue n’a pas échappé aux actions des agriculteurs.

LIRE AUSSI : Les 4 facteurs majeures qui vont déclencher une crise alimentaire mondiale

Les Pays-Bas durcissent le ton face aux agriculteurs

Les agriculteurs ont promis de maintenir les blocages jusqu’au retrait du projet de loi. Des ordonnances d’urgence ont permis à la police d’avoir des pouvoirs d’intervention sans précédent.

Sur plusieurs vidéos, on peut voir les forces de l’ordre sortir leur arme. Un policier a même tiré sur un tracteur conduit par un adolescent de 16 ans.

Rapidement, le hashtag #politiegeweld (violences policières) a caracolé en tête des tendances Twitter aux Pays-Bas selon le compte Anonyme Citoyen connu pour suivre les manifestations à travers le monde.

Des centaines de personnes se sont réunies devant le commissariat de Leeuwarden pour exiger la libération du jeune homme qui a été interpellé après avoir essuyé des tirs de la police alors qu’il était au volant de son tracteur.

A l’heure actuelle, les agriculteurs sont bien décidés à faire entendre leur désaccord avec la politique environnementale du gouvernement. Ils ont promis de maintenir la pression sur l’exécutif jusqu’au retrait du projet de loi. Un bras de fer qui pourrait bien déboucher sur une crise politique.

LIRE AUSSI : Le miracle de l’agriculture dans le Sahara algérien : des centaines de milliers d’hectares de terres cultivées

Les agriculteurs face au défi environnemental

Les scènes de chaos en Hollande ne sont que les prémices d’autres manifestations du monde paysan partout en Europe. Les changements demandés aux agriculteurs auront des conséquences directes sur leur avenir.

Depuis la mise en place de l’agriculture intensive, les gouvernants ont pressé le monde agricole afin d’obtenir toujours plus de rendement à des prix compétitifs. La concurrence déloyale organisée par l’Union Européenne et ses traités commerciaux de libre-échange, le monopole des grandes surfaces et d’autres éléments rendent la situation des agriculteurs très précaire. On recense plus d’un suicide d’agriculteur par jour en France.

Les mesures environnementales pour préserver les sols et les terres vont se multiplier sous la pression des populations conscientisées par le risque climatique. De leur côté, les agriculteurs sont coincés entre des fédérations paysannes qui retardent l’inévitable et certains militants écolo qui les rejettent. Seule une troisième voie proposant des formations à l’agriculture biologique, un budget conséquent pour réaliser les investissements nécessaires et enfin de nouveaux traités pour favoriser l’agriculture durable et locale pourrait sortir le monde paysan de l’impasse.

LIRE AUSSI : La carte de France de l’utilisation des pesticides ville par ville


NOUS SOUTENIR

Soutenir financièrement Issues.fr c’est assurer la pérennité et le développement d’un média indépendant qui partage des clés de lecture variées pour comprendre et analyser notre monde en mutation. 

Soutenez Issues.fr sur Tipeee

réintégration des soignants suspendus LFI vaccin antivaxx

Un député interpelle le ministre de la Santé pour une réintégration des soignants suspendus

Suisse se prépare pénurie de gaz à l'échelle européenne électricité

La Suisse se prépare à un « risque concret de pénurie de gaz à l’échelle européenne »