VIDEO. Fabien Roussel, le candidat communiste chouchou des médias

fabien roussel chouchou des médias de la droite éditorialistes parti communiste candidat présidentielles 2022

Fabien Roussel est devenu le chouchou des médias. Le candidat du Parti Communiste s’est trouvé de drôles d’alliés à droite puisque les éditorialistes, hommes politiques et philosophes réactionnaires lui font désormais tous des éloges.

Fabien Roussel : chouchou des médias et de la droite

Le candidat du PCF est passé de parfait inconnu de la sphère politique française auprès du grand public à chouchou des médias. Selon Politico, il a été invité 47 fois dans des matinales, soit le 3ème homme politique le plus invité derrière Valérie Pécresse et Gabriel Attal (porte-parole du gouvernement).

Fabien Roussel est cité partout à la télévision comme un candidat sympathique qui “redonne ses valeurs à la gauche”. Ces compliments sont ceux d’éditorialistes, de politiques ou de philosophes de droite (voire d’extrême droite) qui le voient comme l’anti-Mélenchon.

Le candidat communiste a choisi des thèmes comme l’immigration, la laïcité ou encore la sécurité pour se faire connaître. Des thèmes très à droite qu’il assume.

Malgré les compliments à répétition des opposants de la gauche, Fabien Roussel n’arrive pas à dépasser les 3.5% quand Jean-Luc Mélenchon est à 13% dans un récent sondage Cluster 17 / Marianne.

Contrairement à ce que pensent ces professionnels de la télévision, l’appui médiatique donné à Roussel pourrait bien servir le candidat de la France Insoumise. En effet, le champion du PCF ne récupère pas de voix chez les insoumis (dont la base électorale est solide) mais chasse sur les terres de l’extrême droite. Marine Le Pen pourrait bien en faire les frais pour le plus grand bonheur de Jean-Luc Mélenchon.

Fabien Roussel veut séduire à droite et même plus

Le Parti Communiste français mène une campagne électorale atypique. Pour l’essayiste François Cocq, qui s’est rangé derrière Fabien Roussel, la volonté est claire : chasser les électeurs du Rassemblement National.

« Fabien Roussel est un candidat qui assume de dire qu’on va ramener au bercail l’électorat populaire qui a pu être séduit par le Rassemblement national », explique François Cocq, ancien proche d’Arnaud Montebourg.

Fabien Roussel veut se différencier des candidats à gauche sur les grands thèmes autour de la laïcité, la chasse ou encore le nucléaire. Le candidat communiste n’a pas peur de perdre des voix à gauche, il veut aller les chercher à droite.

 « On a une stratégie très différente des autres candidats de gauche. [..]  Notre ambition n’est pas de piquer des voix à des concurrents à gauche, mais de ramener des électeurs en plus, explique son directeur de campagne, Fabien Brossat. 

En chassant les classes socioprofessionnelles les plus abstentionnistes, comme les ouvriers et les employés, sur des thématiques dites de droite (nucléaire, gastronomie), Fabien Roussel pourrait bien grapiller quelques points au Rassemblement National.

Les sorties médiatiques de Fabien Roussel qui plaisent à droite

Fabien Roussel n’a pas peur de choquer. Le Parti Communiste, souvent élu en banlieue grâce aux classes populaires, souhaite changer de cap au niveau national et axer sa campagne sur ce qui le différencie des autres candidats de gauche.

En quelques semaines, Roussel est passé d’un candidat d’extrême gauche à un candidat populiste en choisissant une rhétorique de droite sur les questions liées à l’immigration, la sécurité, la laïcité ou encore la gastronomie et le nucléaire.

Les thème de campagne de Fabien Roussel : la sécurité et la police

En mai 2021, Fabien Roussel s’était rendu à une manifestation de syndicats de police organisé notamment par le très à droite “Alliance Police” afin de leur apporter leur soutien. D’autres politiques s’étaient rendus sur place comme Eric Zemmour, Marine Le Pen ou encore Gérald Darmanin.

Pour justifier la présence de Fabien Roussel, de nombreux militants du PCF avaient déclaré que la CGT était présente. Or dans un communiqué publié sur le site de la CGT de la Préfecture de Police de Paris a indiqué tout le contraire. Elle a même dénoncé :

 “La montée en puissance de cette institution dotée de prérogatives excessives, peut devenir un danger pour la démocratie et le mouvement social dans son ensemble.”

fabien roussel chouchou des médias droite police manifestation
Fabien Roussel était présent à la manifestation organisée par des syndicats de police

Les thème de campagne de Fabien Roussel : le nucléaire, la viande et les voitures thermiques

Sur la question écologique, Fabien Roussel semble beaucoup plus proche d’Eric Zemmour que de Jean-Luc Mélenchon ou Yannick Jadot. Le nucléaire et la question du régime alimentaire des français sont les deux principaux sujets de discorde.

 “Si on veut baisser le prix de l’électricité, il faut reprendre la main. Donc c’est fondamental d’investir dans le nucléaire”, explique Fabien Roussel.

Le candidat du Parti Communiste fustige aussi la “bien-pensance” d’une gauche caviar à l’inverse de la sienne qui serait “populaire” sur les questions de la souffrance animale, du véganisme ou encore de l’interdiction à terme des voitures thermiques dans les grandes villes. Un tacle dirigé vers le Parti Sociale et Europe Ecologie – Les Verts.

Fabien Roussel soutient la tradition de la chasse

Contrairement aux autres candidats de gauche, Fabien Roussel a choisi de draguer l’électorat des chasseurs. La Fédération nationale des chasseurs est connue pour son influence dans les plus hautes sphères de l’Etat et elle revendique plus d’un million d’adhérents.

fabien roussel chouchou média droite chasse
Fabien Roussel seul candidat à gauche à soutenir la chasse

En choisissant de soutenir ce qu’il appelle “une tradition” qui fait partie de l’histoire de France, le candidat communiste sait pertinemment qu’il chassera sur les terres du Front National dans les milieux ruraux.

“Je sais que les chasseurs et la Fédération de chasse participent beaucoup à l’entretien, à la préservation des pâtures avec les agriculteurs” avait-il déclaré à Franceinfo. Les chasseurs “sont aussi essentiels à la préservation de notre environnement”, avait-il déclaré reprenant mot pour mot les arguments des lobbys de la chasse.

Fabien Roussel favorable à une laïcité plus Printemps Républicain qu’Observatoire de la Laïcité

Le candidat du PCF explore les sujets qui font les beaux jours de l’extrême droite ces dernières années. Plutôt que de rappeler le rôle de la laïcité dans l’histoire, notamment la distinction entre les Eglises et l’Etat, Fabien Roussel utilise ce concept républicain pour stigmatiser un peu plus les musulmans.

En reprenant le vocable de l’extrême droite, Roussel prône la lutte “contre le fascisme islamiste et les certificats de virginité”. Il a également rebondi récemment sur le reportage de Zone Interdite sur la ville de Roubaix.

Manuel Valls a salué sur Twitter les positions de Roussel sur la laïcité tout en déplorant “l’état de la gauche”.

“A voir les réactions, il est devenu courageux et révolutionnaire de dire qu’on est Charlie et que la laïcité émancipe. Cela en dit long sur l’état de la gauche”.

Vincent Lautard, membre du CA du Printemps Républicain, encense Fabien Roussel sur Twitter après un discours contre “le fascisme islamique”, Samuel Paty et Charlie Hebdo.

Les sympathisants de gauche se moquent du changement de cap de Fabien Roussel

Les sympathisants de gauche sont nombreux à déplorer la manière dont Fabien Roussel a décidé de mener sa campagne électorale. Plutôt que de mettre en avant une gauche sociale pendant la crise économique que vit le pays, le communiste a choisi d’accentuer ses différences avec les autres candidats de gauche quitte à apparaître comme le chouchou des médias de droite.

“Depuis que le PC a laissé tomber la révolution pour le saucisson, le communisme est devenu le nouveau truc à la mode des grands bourgeois”, écrit l’éditorialiste Alexis Poulin sur Twitter.

“Tous ces gens de droite et ces vieux racistes qui flattent Roussel je trouve ça abusé pour Hidalgo qui est au moins aussi réac et à côté de la plaque”, ironise Usul de Blast et Médiapart.

Christiane Taubira et Anne Hidalgo au fond du gouffre, Jean-Luc Mélenchon tout près du second tour

La campagne électorale risque de réserver beaucoup de surprises à gauche. Le magazine Marianne a réalisé un nouveau sondage avec Cluster 17. On peut voir les intentions de votes pour Christiane Taubira de la Primaire Populaire s’effondrer tout comme celles pour Anne Hidalgo du Parti Socialiste.

Jean-Luc Mélenchon de l’Union Populaire pourrait profiter d’un vote utile des électeurs afin d’éviter un nouveau second tour sans un candidat de gauche. Le second tour pourrait se jouer autour des 15,5%.

vieux métiers effondrement économique au Liban métiers disparus Beyrouth collapsologie Tripoli krash économique

L’effondrement économique au Liban fait redécouvrir des métiers disparus

convoi de la liberté français canada ottawa france dépanneuse

Convoi de la Liberté : les dépanneuses refusent de remorquer les camions