Le patron de la fédération PS du Nord lâche Anne Hidalgo

Benjamin Saint-Huile a décidé de quitter le Parti Socialiste après une énième candidature à gauche. Le patron de la Fédération PS dans la région Nord évoque “une candidature disqualifiée” d’Anne Hidalgo.

Anne Hidalgo disqualifiée par la Primaire Populaire

Nouveau coup dur pour le Parti Socialiste après le départ du Président de la Fédération PS du Nord, l’une des plus grosses fédérations socialistes. Benjamin Saint-Huile évoque “une candidature disqualifiée” par le vote des internautes à la controversée Primaire Populaire, où la candidate du PS est arrivée cinquième.

La maire de Paris ne dépasse toujours pas les 2,5% d’intentions de votes dans les sondages et doit maintenant faire face à la récente candidature de Christine Taubira. Cette dernière, élue lors du vote électronique de la Primaire Populaire, est créditée de 4,5% des voix et vient s’ajouter aux nombreuses candidatures à gauche.

Les électeurs de gauche ne veulent pas de la candidature d’Anne Hidalgo

Pour Benjamin Saint-Huile, les résultats à la Primaire Populaire et les sondages montrent un désaveu des électeurs de gauche.

« Je ne m’enfermerai pas dans le cockpit avec eux » à dire que « tout va bien », a estimé le maire de Jeumont.

La désunion à gauche : Taubira, Anne Hidalgo et Jadot très bas dans les sondages

Benjamin Saint-Huile, comme de nombreux militants de gauche, reprochent aux différents candidats à gauche d’avoir refusé de s’unir. Les sondages à répétition montrent une candidate PS très loin du second tour.

« On fait croire aux militants que tout ira bien, mais nous sommes relégués en 2e division », a-t-il conclu.

La multiplication des candidatures à gauche de Fabien Roussel à Yannick Jadot en passant par Christiane Taubira et Anne Hidalgo, divisent les électeurs. Même le candidat d’Europe Ecologie Les Verts ne dépasse pas les 4,5% selon un sondage BFM TV.

LIRE AUSSI : SMS. Jean-Luc Mélenchon demande à Christiane Taubira la fin du blocage des parrainages

Face à cette gauche désunie, les grands vainqueurs sont Emmanuel Macron et les candidats de l’extrême droite. La droite emprisonnerait ainsi le débat sur les sujets autour de l’immigration, l’islam et l’insécurité plutôt que l’écologie, la question sociale et sanitaire.

Les internautes moquent la candidature d’Anne Hidalgo

Les internautes sont nombreux à s’en prendre à la campagne catastrophique d’Anne Hidalgo. La candidate du Parti Socialiste a divisé par trois son score dans les sondages. Nombreux sont les électeurs qui s’interrogent sur son maintien dans la course à la présidentielle.

Olivier Babeau, président-fondateur Institut Sapiens, un think thank néolibéral, compare les scores d’Hidalgo avec l’inflation actuelle. Plus de 19 000 personnes ont liké le tweet, tout un symbole.

Niki Shey, une influenceuse de la twittosphère de gauche, ne la pas non plus épargnée.

Jean-Luc Mélenchon : candidat le mieux placé à gauche

Le candidat de l’Union Populaire est le seul candidat à gauche qui atteint la barre des 10% dans les sondages. Le Président de la France Insoumise peut compter sur une base électorale stable acquise à ses idées sociales et antiracistes.

Jean-Luc Mélenchon apparaît également comme le seul candidat à gauche capable de faire déplacer une partie des abstentionnistes. La possibilité d’un second tour entre Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Eric Zemmour pourrait mobiliser les quartiers et une partie des campagnes à se déplacer dans les bureaux de vote.

LIRE AUSSI : Pour Jean-Michel Aphathie, le seul candidat qui peut gagner à gauche s’appelle Jean-Luc Mélenchon

couple macron argent public 120 000 euros complément d'enquête brigitte macron emmanuel macron elysée

Le couple Macron aurait dépensé 120 000 euros d’argent public en dîners mondains

ambassadeur de chine Peng shuai joueuse de tennis Pékin Parti Communiste

Ambassadeur de Chine en France sur Peng Shuai : « je n’ai pas suivi cette affaire [..] ça ne m’intéresse pas »