in ,

La Corée du Sud va augmenter les impôts des plus riches « pour renforcer la solidarité sociale »


Le gouvernement sud-coréen augmentera les impôts sur le revenu des hauts revenus de 42% à 45%, mais allégera la charge fiscale des investisseurs de détail dans les investissements en actions lors de sa révision annuelle du code des impôts.

Selon le plan du code des impôts révisé annoncé mercredi par le ministère de l’Économie et des Finances, le taux d’imposition le plus élevé sera relevé de 3 points de pourcentage à 45% à partir de l’année prochaine pour une catégorie de revenu supérieure à 1 milliard de wons (835 422 $). Le taux d’imposition maximal actuel est de 42% sur les revenus de plus de 500 millions de wons.

Dans le nouveau code des impôts, une nouvelle catégorie de revenus entre 500 millions de wons et 1 milliard de wons est créée et ceux de cette catégorie seront soumis à un impôt sur le revenu de 42%. Le taux de l’impôt sur le revenu pour moins de 500 millions de wons restera inchangé et variera entre 6 et 40% selon le revenu.

«Après mûre réflexion, nous avons décidé d’augmenter le taux d’imposition des hauts revenus qui sont plus capables [de payer des impôts] pour renforcer la solidarité sociale et la redistribution des richesses», a déclaré le ministre des Finances Hong Nam-ki.

L’ajustement affectera l’année prochaine 16 000 particuliers dont le revenu imposable dépasse 1 milliard de wons, permettant au gouvernement de collecter 900 milliards de wons de recettes fiscales annuelles supplémentaires.

Le taux d’imposition le plus élevé de 45 % est le plus haut niveau en 23 ans. En 1995, un taux d’imposition de 45% était appliqué aux revenus dépassant 64 millions de won.

Alléger les charges fiscales pour les petites entreprises

En outre, le gouvernement allégera la charge fiscale des petites entreprises d’environ 480 milliards de wons par an en relevant la norme montant pour l’évaluation de la taxe sur la valeur ajoutée et l’élargissement de la gamme des ventes hors TVA.

Les entreprises qualifiées de petites et moyennes entreprises en vertu de la loi correspondante se verront offrir deux années supplémentaires de réduction de l’impôt sur le revenu ou de l’impôt sur les sociétés pouvant aller jusqu’à 30 pour cent.

Ses mesures viseront à alléger les charges fiscales des petites entreprises en difficulté et à renforcer les droits de paiement de l’impôt sur le revenu des plus riches.

En France, le Ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a exclu l’idée de rétablir l’ISF ou d’augmenter les impôts. La France compte sur une taxe européenne des GAFAM (géants américains du numérique) pour soutenir l’économie face à la crise sanitaire et économique.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Michael Pompeo : « Xi Jinping est un adepte sincère d’une idéologie totalitaire en faillite »

L’or atteint un record et le dollar baisse alors que les perspectives économiques s’assombrissent