« Il y aura des contaminations à l’école […] mais on va le gérer », selon le Président du Conseil scientifique

Le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, estime qu’il est temps que les enfants reprennent le chemin de l’école en dépit du coronavirus.

Alors que de nombreux parents se questionnent face à la recrudescence du nombre de personnes atteintes par la Covid-19 en France, le Président du Conseil scientifique affirmait ce matin sur Franceinfo : « Il faut que l’école reprenne ».

« Il y aura des contaminations à l’école, des enfants vont se contaminer, probablement quelques enseignants aussi mais on va le gérer », a assuré le président du Conseil scientifique qui insiste sur le fait que « les formes rares sont exceptionnelles chez le jeune public ».

Pourtant, Jean-Paul Delfraissy n’exclut pas l’apparition d’écoles ou de « classes clusters » :

 « Dans ce cas, on peut fermer la classe. Fermer l’école, il faudra bien y réfléchir. Cela va dépendre de l’environnement autour de l’école en général ».

Alors que des études montrent qu’une salle de classe peut être contaminée par un élève en seulement deux minutes, sachant que les moins de 11 ans ne portent pas de masque, les parents sont légitimement inquiets. Le ton pseudo-rassurant de Jean-Paul Delfaissy ne trompe personne.

« On va le gérer » est une formule tellement impersonnelle, tellement passe-partout, si sarcastique dans une période où plane l’incertitude et au cours de laquelle on a justement le sentiment que rien n’est sous contrôle.

Les Vosges, entre insectes ravageurs et sécheresse

Les enfants élevés dans des zones plus vertes ont un meilleur QI, selon une étude