Guerre en Ukraine : « Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe », annonce Bruno Le Maire

Bruno Le Maire, actuel ministre de l’économie français, était entendu au micro de « France Info » ce mardi 1er mars au sujet de la guerre en Ukraine. Il a notamment déclaré que les sanctions prises contre la Russie avaient pour objectif « l’effondrement de l’économie russe ».

Bruno Le Maire : « Une guerre économique et financière totale »

Bruno Le Maire n’a pas mâché ses mots ce matin, invité sur « France Info ». Il a insisté sur l’usage de toutes les méthodes possibles et envisageables afin de dissuader Vladimir Poutine, le président russe, de poursuivre ses attaques à l’encontre de l’Ukraine car ces sanctions sont d’une « efficacité redoutable ».

Le ministre de l’économie réaffirme la « détermination européenne sur ce sujet », sans ambiguïté. C’est l’économie russe tout entière qui est prise pour cible et dont l’effondrement est programmé par un « train de sanctions ».

« Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie, à Vladimir Poutine, à son gouvernement, mais le peuple russe en paiera aussi les conséquences. Soyons clairs. Nous voulons viser le cœur du système russe. »

Des sanctions qui ont déjà amorcé l’effondrement de l’économie russe

Si nécessaire, un nouveau renforcement des sanctions est prévu avec « des sanctions qui doivent frapper vite, qui doivent frapper fort ».

« On voit l’effondrement du marché, l’augmentation de l’inflation, nous allons voir des queues de russes qui cherchent à avoir du liquide dans les banques. »

Suite à ces événements, la banque centrale russe a été forcée à décider une hausse exceptionnelle des taux d’intérêt à 20% bloquant ainsi les entreprises qui ne pourront pas emprunter sauf à des taux excessivement élevés. Elles ne pourront plus investir et développer l’économie.

LIRE AUSSI : Ukraine. Dominique de Villepin donne une leçon de géopolitique à Bernard Henri Lévy

Une population russe qui « en paiera aussi les conséquences »

L’une des sanctions phares a été le blocage des avoirs en devises de la banque centrale russe détenues à l’étranger, ce qui a entraîné une chute vertigineuse de la monnaie russe. Le rouble s’est effondré de près de 30%. De nombreuses personnes se sont alors ruées vers les banques afin de retirer du liquide.

Bruno Le Maire reconnait « On ne sait pas faire autrement ».

LIRE AUSSI : Hubert Védrine : « Le Poutine de 2022 est largement notre création »

familles africaines noirs ukraine réfugiés racisme pologne

Racisme en Ukraine : les familles africaines empêchées de quitter le pays en guerre

général vincent desportes OTAN Ukraine Russie Poutine

Général Vincent Desportes détruit l’OTAN en moins de 3 minutes