in ,

Attaque contre un tanker iranien à 100 km du port saoudien de Jeddah


tanker iranien Arabie saoudite

Près du port de Jeddah, un tanker iranien a été touché par deux explosions ce vendredi 11 octobre. Le pétrolier naviguait en mer Rouge lorsqu’il a été frappé par deux missiles.

La National Iranian Tanker Company (NITC) dénonce une attaque aux missiles contre un de ses tankers nommé le Sabiti. La société qui administre la flotte de navires pétroliers iraniens a déclaré que les deux exposions « ont probablement été causées par des frappes de missile ».

« Tous les membres de l’équipage sont sains et saufs, il n’y a pas d’incendie à bord », a précisé la compagnie.

Les personnes à bord du Sabiti sont toutes saines et sauves mais les dégâts matériels sont importants. Une fuite de pétrole a été signalée dans la mer Rouge à la suite de l’attaque qui a touché les réservoirs du pétrolier.

Pour l’instant Téhéran n’a pas fait de déclaration officielle. Selon les observateurs, il existe de grandes chances que les missiles aient été tirés depuis la côte saoudienne. Des interrogations que vont devoir vérifiés les iraniens.

La tension est à son comble au Moyen-Orient où iraniens et saoudiens s’affrontent sur différents champs de bataille. Cette attaque contre un pétrolier iranien pourrait être une réponse aux bombardements de drones et missiles contre les installations pétrolières saoudiennes du 14 septembre dernier.

Le Prince Héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, avait pourtant déclaré être ouvert à des négociations avec l’Iran pour permettre une désescalade des tensions dans cette région stratégique. Les cours du pétrole ont bondi de 2 % vendredi matin.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire
  1. Pingback:

  2. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

“Macron, c’est un petit joueur”: pour Fillon, la crise des gilets jaunes n’était “pas grand chose”

“Il y a un côté autodestructeur dans la politique monétaire actuelle !” selon l’ancien DG du FMI