Sécheresse en Auvergne : un village contraint d’être ravitaillé en eau par camion-citerne

sécheresse en Auvergne pénurie d'eau

Un village du Bouchet-Saint-Nicolas (Haute-Loire) est contraint d’être ravitaillé par un camion-citerne dix fois par jour. Face à la sécheresse, 120 000 litres d’eau sont versés dans le réservoir du village quotidiennement.

Sommaire

La sécheresse en Auvergne

La sécheresse en Auvergne entraîne le manque d’eau dans certains villages. Celui de Bouchet-Saint-Nicolas doit être ravitaillé en eau dix fois par jour pour alimenter le réservoir publique.

 « C’est traumatisant. On a toujours cette inquiétude que le robinet ne coule pas. Le matin, quand on se lève, c’est la première chose qu’on fait. Vite regarder si le robinet coule », témoigne Josette Arnaud, maire (SE) du Bouchet-Saint-Nicolas, dans le reportage du 20H de TF1.

Rationnement de l’eau

Le village forestier est prisé par les sportifs. L’auberge de la commune s’inquiète de ne pas pouvoir fournir les commodités nécessaires aux 120 à 130 randonneurs du chemin de Stevenson qui font escale, chaque soir, dans le village.

« Le problème, c’est que sans eau, il n’y a pas de douches, pas de toilettes, comment gérer l’imprévu à l’instant T ? », interroge-t-il. « On travaille uniquement sur cette saison-là, donc il faut qu’on ait de l’eau impérativement pour travailler », poursuit-il. 

Face aux difficultés, les randonneurs s’adaptent quitte à se restreindre sur les douches.

« Au lieu de prendre une douche de 25 minutes, on en prend une de 3 minutes. Je pense que c’est bien, mais ça, il faudrait le faire tous les jours », affirme une randonneuse. 

LIRE AUSSI : Le changement climatique transforme une grande partie de l’Asie centrale en désert

L’agriculture victime de la sécheresse en Auvergne

L’Auvergne n’est pas épargnée par la sécheresse. La région, longtemps considérée comme le château d’eau de la France, connait depuis la mi-juin une baisse de ses réserves d’eau.

Les éleveurs de vaches laitières au Bouchet-Saint-Nicolas sont frappés de plein fouet par la sécheresse en Auvergne. Le manque d’eau paralyse la traite automatique des vaches. La seule journée de lundi a fait perdre à un éleveur 800 litres de lait.

« C’était stressant pour mes vaches, pour nous. Il y en a qui sont tombées, il y en a qui se sont bousculées, il y en a qui ne cherchaient qu’à boire et c’était très dur, pour nous aussi parce qu’on voyait qu’on ne pouvait rien faire », se désole l’agriculteur.

Le préfet de la Haute-Loire a autorisé les agriculteurs à pomper jusqu’à 600 mètres cubes d’eau par jour dans le lac du Bouchet-Saint-Nicolas. Une mesure exceptionnelle alors que le site est classé.

La France fait face à la sécheresse

La situation de Bouchet-Saint-Nicolas n’est pas unique. L’eau a été coupée toute la nuit dans le village de la Roya dans les Alpes-Maritimes.

En Ardèche, le niveau des rivières inquiète les autorités. L’eau potable pourrait venir à manquer dans les prochains jours. Idem dans les Hautes-Alpes, le plus grand lac artificiel de France, à Serre-Ponçon, est également à un niveau « inquiétant ».

Sami Idir ZARELI
Rédacteur

LIRE AUSSI : Le nord de l’Italie face à sa pire sécheresse depuis 70 ans: état d’urgence et eau rationnée


NOUS SOUTENIR

Soutenir financièrement Issues.fr c’est assurer la pérennité et le développement d’un média indépendant qui partage des clés de lecture variées pour comprendre et analyser notre monde en mutation. 

Soutenez Issues.fr sur Tipeee

sri lanka effondrement carburant station service pénurie

Effondrement au Sri Lanka : deux jours de queue à la pompe pour obtenir du carburant

ancien trader de la City effondrement planète

Pour cet ancien trader de la City, des banques « parient sur l’effondrement » de la planète