« Nous sommes prêts pour une confrontation militaire avec la Turquie » (Ministre grec de la Défense)

Le ministre grec de la Défense, Nikos Panagiotopoulos, a confirmé que son pays est prêt à toutes les éventualités, y compris la confrontation militaire avec la Turquie si elle continue de « provoquer Athènes ».

Dans une interview télévisée, Panagiotopoulos a déclaré que son ministère avait noté une augmentation des provocations turques.

« Le comportement de la Turquie a été très agressif au cours de la période récente », selon Panagiotopoulos, « je pense que la seule façon pour la Grèce de faire face à ce comportement, qui a été généralement agressif, est d’une part d’épuiser tous ses choix diplomatiques, et d’autre part d’assurer une augmentation de la dissuasion de nos défenses militaires. »

Lorsqu’on lui a demandé si la Grèce était prête pour une confrontation militaire avec la Turquie, Panagiotopoulos a répondu: «Exactement».

« Nous sommes prêts pour tous les scénarios. Parmi eux, l’intervention militaire. Nous ne voulons pas y aller, mais nous voulons dire clairement que nous ferons tout ce qu’il faut pour défendre nos droits souverains dans toute la mesure du possible ».

Il y a quelques jours, le journal gouvernemental turc a publié une demande pour qu’une compagnie pétrolière d’État turque obtienne une licence pour explorer le pétrole et le gaz dans une zone proche des îles grecques.

Suite à cela, le 3 juin, le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a envoyé une lettre à l’Union européenne, déclarant que cela conduirait à une crise turco-européenne.

Jeudi, le président turc Recep Tayyip Erdogan a affirmé lors d’une conférence de presse que la Turquie explorerait et développerait les gisements de pétrole et de gaz en Méditerranée avec le gouvernement libyen.

Les océans pourraient se réchauffer sept fois plus vite en profondeur qu’en surface

Les protestations secouent le Liban après l’effondrement de la monnaie