in

Des millions d’américains n’ont pas les moyens de payer leur facture d’eau potable après une augmentation de 80%


Des millions d’américains sont confrontés à des factures toujours plus importantes pour l’eau courante. Cette situation provoque l’augmentation des factures impayées et risque de pousser de nombreux américains dans la rue.

Selon les résultats d’une enquête menée par The Guardian sur 12 villes américaines, le prix combiné de l’eau et des eaux usées a augmenté en moyenne de 80% entre 2010 et 2018. Dans certains quartiers, deux habitants sur cinq n’ont pas les moyens de payer leurs factures.

«Davantage de personnes sont en difficulté et les plus pauvres parmi les pauvres sont en grande difficulté», a déclaré Roger Colton, un analyste des services publics de premier plan, qui a été chargé par le Guardian d’analyser la pauvreté en eau.

 «Les données montrent que nous avons un problème d’abordabilité dans un nombre écrasant de villes du pays qui n’existait pas il y a dix ans, voire deux ou trois ans dans certaines villes.»

Le rapport de 88 pages réalisé par Roger Colton révèle l’impact douloureux de la crise croissante de la pauvreté hydrique en Amérique, en raison du vieillissement des infrastructures, des nettoyages environnementaux, de l’évolution démographique et de la hausse exponentielle des prix du carburant dans presque tous les coins des États-Unis.

Les recherches démontrent que dans certaines villes comme à Austin, au Texas, les factures d’eau ont augmenté de 154% entre 2010 et 2018. La facture annuelle est passée de 566 $ en 2010 à 1 435 $ en 2018 malgré la diminution de consommation d’eau à cause de la sécheresse.

«Une urgence hydrique menace chaque recoin de notre pays. L’ampleur de cette crise ne demande rien de moins qu’une transformation fondamentale de nos systèmes d’eau. L’eau ne devrait jamais être considérée comme une marchandise ou un luxe au profit des riches », a déclaré la défenseure de la justice pour l’eau Mary Grant de Food and Water Watch, réagissant aux recherches du Guardian.

Selon la seule étude nationale, jusqu’à un foyer sur 20 est déconnecté pour les factures impayées chaque année. Personne ne sait combien finissent par payer leur facture ou doivent apprendre à survivre sans eau pour tirer la chasse d’eau, se doucher et cuisiner. Il n’y a pas de surveillance nationale et la plupart des questions du recensement sur l’accès à l’eau et la pauvreté ont été éliminées depuis les années 1980.

A Washington, 90 législateurs de tout le pays – tous démocrates – font pression pour des réformes de financement globales afin de garantir l’accès à l’eau courante propre et abordable pour chaque Américain.

Pendant des années, les projets d’entretien et de nettoyage ont été reportés par les services publics, ce qui a contribué à la crise actuelle des infrastructures et de l’eau usée. Cela explique pourquoi plus de 6 milliards de dollars d’eau sont perdus chaque année en raison de fuites, selon les analystes de l’industrie Bluefield Research.

« L’eau de haute qualité et de faible coût est un problème national … le gouvernement fédéral ne joue clairement pas le rôle qu’il doit jouer », a déclaré Howard Neukrug, directeur du centre de l’eau à l’Université de Pennsylvanie et ancien chef du service des eaux de Philadelphie.

Au moins 35 milliards de dollars par an pendant 20 ans – c’est le montant d’investissement que l’Environmental Protection Agency (EPA) dit être nécessaire juste pour se conformer aux réglementations fédérales de sécurité pour l’eau, les eaux usées et les eaux pluviales.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un conseiller de la Maison Blanche annonce la fin de l’accord commercial avec la Chine, Trump dément

L’Europe pourrait faire face à une pénurie de pétrole dans une décennie, prévient le Shift Project