Rappelons la vérité à ces gens qui continuent de faire la fête en pleine épidémie

Lors de son allocution télévisée, le Premier Ministre a recommandé aux français de rester chez eux au maximum afin d’éviter la propagation du virus. Il a également annoncé la fermeture dès samedi minuit des bars, discothèques et restaurants jusqu’à nouvel ordre.

Visiblement, son discours n’a pas eu l’effet escompté sur la population. De nombreux français ont continué de vivre comme si de rien était. Certains se sont même crû intelligents en mélangeant la nécessité de confinement avec la peur du terrorisme.

« On s’en fout nous, on n’a pas peur ! », peut-on entendre de la part de certaines personnes sur des vidéos sur les réseaux sociaux.

Un parallèle avec les attentats n’a strictement pas lieu d’être et il fait échos à celui des médias entre la grippe saisonnière et le coronavirus. Visiblement rien ne va dans ce pays et nous allons malheureusement le payer très cher.

Les médecins nous ont pourtant alertés, nous ont suppliés de rester chez nous pour éviter la propagation du coronavirus. L’inconscience ? Sûrement. Alors comment faire comprendre à tous ces gens que chaque geste aujourd’hui aura une répercussion demain. Chaque place en réanimation sera comptée et les personnes les plus faibles ne pourront pas en profiter si le virus touche de plus en plus de monde.

Il est important de montrer la situation comme elle est, voilà pourquoi nous avons choisi cette vidéo dramatique. En Italie, les jeunes comme les personnes âgées meurent du coronavirus et personne ne sait quand est-ce que cela va s’arrêter.

LIRE AUSSI : Témoignage d’un médecin italien : “Les résultats des prélèvements se succèdent: positifs, positifs, positifs. Soudain, les urgences s’effondrent.”

LIRE AUSSI : Médecin en charge du vaccin du COVID : “C’est la maladie la plus effrayante que j’ai jamais rencontrée dans ma carrière”

LIRE AUSSI : Patrick Pelloux (médecin urgentiste) : “15 millions de personnes pourraient être contaminées” en France

LIRE AUSSI : Haut responsable italien de la santé : le coronavirus est « pire qu’une bombe qui explose »

LIRE AUSSI : Coronavirus. En Italie, le nombre de patients de 30 à 50 ans en soins intensifs augmente drastiquement

LIRE AUSSI : Coronavirus. “Les Français n’ont pas conscience qu’en cas de pathologie grave, ils ne seront pas pris en charge correctement”

LIRE AUSSI : Journaliste en Italie : “J’ai eu des médecins au bord des larmes, qui doivent sacrifier les malades […] de plus de 60 ans”

finance coronavirus

Covid-19, le Terminator de la finance mondiale ?

frédéric hermel confinement madrid temoignage

Un journaliste en confinement à Madrid : « Putain les Français faites gaffe !! »