Les contaminations au Covid-19 explosent dans un camp naturiste au Cap d’Agde

Les autorités sanitaires françaises ont signalé une épidémie «très inquiétante» de Covid-19 dans une station naturiste du sud de la France.

Une centaine de vacanciers d’un camp du Cap d’Agde près de Béziers, ont été testés positifs au coronavirus et les résultats de 310 autres tests sont attendus.

Selon les autorités, 50 autres naturistes qui s’étaient rendus au complexe et étaient rentrés chez eux ont également été testés positifs. Le nombre de tests positifs dans la station balnéaire était quatre fois plus élevé que celui du village où il est situé.

L’agence régionale de la santé a déclaré que la situation était «très préoccupante».

« Plus de 800 tests ont été réalisés la semaine dernière. Les résultats de ces tests ont montré que près de 30% étaient positifs parmi les personnes qui s’étaient rendues au village naturiste du Cap d’Agde », précise l’agence régionale de la santé dans un communiqué.

«Les résultats de ces analyses biologiques portent sur 278 tests effectués le mercredi 19 août… 58 ont été positifs. Nous attendons les résultats de 310 tests effectués vendredi. »

 L’ARS Occitanie a appelé à un strict respect des règles des mesures sanitaires. D’autres tests de Covid-19 devaient être effectués lundi à la station naturiste.

Dimanche soir, la France a signalé 4.897 nouveaux cas de coronavirus au cours des dernières 24 heures. Le pays effectue plus de 700 000 tests Covid-19 par semaine, a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, mais les experts affirment que l’augmentation des nouveaux cas ne peut pas être expliquée par l’augmentation des tests.

Le taux d’infection R0 est désormais de 1,34, ce qui signifie que toutes les 10 personnes infectées transmettent le virus à plus de 13 autres. Le chiffre augmente depuis la fin juin.

Il y a 333 clusters sous enquête en France, 32 de plus que lors des 24 heures précédentes. Il y avait 29 nouveaux patients admis à l’hôpital avec le virus et six nouveaux patients placés en soins intensifs au cours de la même période.

Un décès a été enregistré en hôpital, portant le nombre total officiel de décès attribués au Covid-19 en France à 30 513. Sur les 101 départements français, 38 sont répertoriés comme à risque modéré ou substantiel avec Covid-19.

La France a atteint son pic épidémique le 3 avril avant de redescendre progressivement à un plus bas en juin. Il a recommencé à monter vers la mi-juillet. Cependant, le nombre de patients nécessitant des soins intensifs reste stable.

LIRE AUSSI : Port du masque obligatoire et mesures sanitaires : mieux vaut prévenir que souffrir !

Les enfants élevés dans des zones plus vertes ont un meilleur QI, selon une étude

La Terre a perdu 28 000 milliards de tonnes de glace en moins de 30 ans