in ,

Banque : un Français sur cinq dépasse tous les mois son découvert autorisé

Commenter

découvert bancaire 1 français sur 5

Les français sont nombreux à connaître le découvert bancaire voire même les dépassements de découvert autorisé. Une situation qui touche une personne sur cinq tous les mois.

Selon une étude de Panorabanques auprès d’un échantillon de 51 607 personnes de 18 à 65 ans, 21% des français sont chaque mois en situation de « dépassement de découvert autorisé » et 40% le sont au moins une fois par trimestre. Deux tiers des sondés déclarent être au moins une fois par an dans cette situation.

Et pourtant, le fait de dépasser son plafond de découvert est coûteux. Selon la même source, en plus des frais d’agios classiques (20 à 30 euros par an), les français payent en moyenne autour de 72,50 euros par an de dépassement de découvert également appelés frais de forçage.

Le coût des agios est souvent dû à une série de frais bancaires supplémentaires. Une grande partie des banques réclament le plafond légal, soit 8 euros par opération et 80 euros maximum par mois, tout ça pour une « commission d’intervention ». S’ajoute des courriers payants qui coûtent en moyenne 10 euros par envoi et cela pour 76% des établissements financiers français.

« Il faut aussi tenir compte des taux d’agios majorés », poursuit Laure Prenat, directrice générale de Panorabanques. Ils s’appliquent sur les dépenses qui dépassent la limite autorisée. Le taux pratiqué varie alors entre 16 % et celui de l’usure, soit environ 21 % ».

Un budget qui peut arriver jusqu’à 250 euros de frais par an pour un client en dépassement de découvert tous les mois.

Grâce aux mobilisations des gilets jaunes, les banques françaises ont accepté d’alléger la facture pour 3,4 millions de personnes en « situation de fragilité financière ». Leurs frais d’incident sont désormais limités à 25 euros par mois.

Malgré tout, selon la même source, 43% des français ne se retrouvent jamais dans cette situation contre 35% en 2014. Une amélioration que l’étude n’explique pas.

« Sur les 6 dernières années, on constate une baisse des dépassements de découvert », estime Laure Prenat.

Les crédits à la consommation, qui ont le vent en poupe ces dernières années en France, pourraient expliquer cette baisse des découverts. Les français sont de plus en plus nombreux à avoir recourt à cette pratique, facilitée par des banques qui prêtent plus facilement.



Commenter

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

greta Thunberg rome pendaison

Un mannequin à l’effigie de Greta Thunberg pendu sous un pont de Rome

Débat sur l’immigration : « La France appartient à ceux qui l’aiment » – Jean-Luc Mélenchon