in

La Russie recrute 2 700 mercenaires syriens pour combattre en Libye


La guerre civile en Libye se transforme en nouveau champ de bataille entre grandes puissances. Après les mercenaires russes de l’agence de sécurité privée Wagner, Moscou a décidé d’engager des combattants syriens dans les zones tenues par son allié Bachar Al Assad.

La Russie recrute toujours des Syriens dans les zones contrôlées par le régime, les transformant en «mercenaires», afin qu’ils puissent participer aux opérations militaires en Libye aux côtés de l ‘«Armée nationale libyenne» dirigée par le maréchal Khalifa Haftar, indique l’Observatoire syrien (SOHR). 

Des sources de le SOHR ont signalé que les opérations de recrutement s’intensifiaient à Daraa, Al-Suwaidaa, Homs, Hama, Al-Hasakah et Deir Ezzor. La Russie offre des incitations financières dans ces domaines en exploitant la détérioration des conditions de vie et l’aggravation des difficultés économiques en Syrie.

Likez notre page facebook!

Le nombre de recrues arrivées en Libye et de celles qui se préparent à y être transférées a atteint 2700 mercenaires d’Al-Raqqah, Homs, Lattaquié, Al-Hasakah, Al-Suwaidaa et Deir Ezzor. Les entreprises de sécurité russes paient des salaires mensuels élevés qui atteignent 1000 USD pour chaque mercenaire.

Depuis quelques jours, les mercenaires russes de l’agence Wagner sont dans le viseur des Etats-Unis. L’Africom accuse l’agence Wagner d’avoir miné les alentours de Tripoli provoquant la mort de civils libyens. Le Représentant permanent de la Libye a appelé récemment les Etats-Unis et l’Europe à sanctionner « Wagner ».

Le rapport de l’Observatoire Syrien intervient alors que la France, l’Allemagne et l’Italie ont déclaré ces derniers jours qu’ils pourraient prendre des sanctions contre les Etats qui violent l’embargo sur les armes en Libye.

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus de la moitié des industriels britanniques prévoient de supprimer définitivement des emplois

Des agents de santé brésiliens auraient propagé le coronavirus aux peuples autochtones