in ,

Quand une chasse à courre terrorise le village jusque devant l’école maternelle


Image d'illustration d'une chasse à courre

A chaque semaine son nouvel accident ou incident entre chasseurs et villageois. Mardi, c’est à Liniers que des chasseurs ont traqué un sanglier jusque devant une école maternelle.

Le conseil municipal de Liniers a porté plainte contre les organisateurs d’une chasse à courre au sanglier ce vendredi 20 décembre suite à un nouvel incident qui a terrorisé les villageois.

Mardi 17 décembre vers 11 h 50, une meute de 20 à 30 chiens surexcités et une dizaine de cavaliers se sont retrouvés au milieu d’un bourg traquant un sanglier dans le cadre d’une chasse à courre. Les chasseurs sont arrivés devant une école maternelle, terrorisant les enfants qui ont été confinés dans leur classe.

Le maire du bourg est sortie de suite pour stopper les chasseurs se croyant visiblement tout permis. Si certains ont accepté de faire demi-tour, d’autres ont continué à pied jusque dans la cour d’un riverain et sous les yeux horrifiés d’une maman et ses deux petites filles rapporte le média Centre Presse.

Suite à ce nouvel incident, les élus de Liniers ont décidé de porter plainte auprès de la gendarmerie contre l’organisateur de cette chasse à courre.

“La chasse aurait dû être stoppée dès la sortie de la forêt de Moulière. Ce n’était pas assez encadré. Pour moi, il y a manifestement non-maîtrise des opérations ce qui a entraîné la mise en danger des personnes et des biens”, explique le maire, Dominique Brocas.

Selon la référente du collectif Abolissons la Vénerie Aujourd’hui (AVA Poitou), ce type d’incident est au courant.

“Ce type d’incident est hélas courant et répétitif partout en France, malgré la loi qui précise que la poursuite et la mise à mort de l’animal traqué sont interdits en zone urbaine.”

Malgré l’incident et le traumatisme des enfants, le président de la fédération de chasse de la Vienne, Mr Cuau s’étonne de la plainte et juge la réaction disproportionnée.

“S’il y a bien une chasse qui n’est pas dangereuse c’est bien celle-là. Le sanglier n’a prévenu personne qu’il allait passer juste à côté de cette école ! C’est un fait de chasse, un incident de chasse, mais personne n’a été blessé et nous n’avons pas connaissance de dégradations.”

L’inspection académique a été tenue au courant des faits par la directrice de l’établissement scolaire. Un mot a été écrit dans le carnet des enfants afin d’informer les familles sur les faits qui se sont déroulés la veille. Les élèves comme le personnel de l’école peuvent bénéficier d’une prise en charge s’ils souhaitent parler de ce qui vient de se passer.

De plus en plus de voix se lèvent contre la multiplication d’incidents impliquant des chasseurs. Le gouvernement est accusé de laxisme et beaucoup accusent Emmanuel Macron d’avoir passé un pacte avec les chasseurs lors de la crise des gilets jaunes.


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Un naturaliste infiltre une chasse à courre et se fait attaquer par un cavalier

En Australie, les images des incendies géants vues du ciel