VIDÉO. Le ministre de la Défense turc pilote un avion de chasse au dessus de la Mer Égée

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a piloté mercredi un avion de combat F-16 au-dessus du nord de la mer Égée, au milieu des tensions entre la Grèce et la Turquie au sujet des frontières maritimes et des droits de forage de gaz offshore.

Le ministère de la Défense a publié une vidéo de la sortie du centre des opérations aériennes de la province d’Eskisehir. Hulusi Akar, habillé en tenue de pilote, a embarqué dans l’avion avec un copilote avant de décoller et de survoler le détroit des Dardanelles dans le nord de la mer Égée, en formation avec deux autres avions.

Dans un tweet, le ministère a déclaré que le vol devait marquer le début de la formation des pilotes cette année.

(PATIENTEZ QUELQUES SECONDES POUR L’APPARITION DE LA VIDÉO)

L’avion a également survolé le monument aux martyrs de Çanakkale, une statue honorant les 253 000 soldats turcs qui ont combattu au nom de l’Empire ottoman contre le Royaume-Uni et la France lors de la campagne de la bataille de Gallipoli pendant la Première Guerre mondiale.

La vidéo a été vue près d’un million de fois en moins de 48 heures. Cette publication fait partie d’une campagne de communication du gouvernement sur les réseaux sociaux à l’attention des jeunes. Ankara continue de raviver le nationalisme turc en profitant de la crise qui l’oppose à la Grèce et la France. Sur le compte officiel du Ministère de l’Intérieur, les tweets en l’honneur de Mustafa Kemal Atatürk, fondateur de la République de Turquie et opposant au Traité de Sèvres se multiplient en pleine crise sur les territoires maritimes.

Lors d’une conférence de presse après le vol, Akar a nié que la Turquie cherchait à alimenter le différend avec la Grèce et d’autres pays de la Méditerranée orientale.

« Nous ne recherchons pas des tensions ou des brimades. Nous poursuivons clairement et explicitement nos droits et intérêts avec croyance, connaissance, logique, science et loi. Personne ne peut empêcher cela », a déclaré Akar.

Ces dernière semaines, les tensions entre la Turquie et la Grèce font craindre une guerre en Méditerranée orientale. La France a apporté son soutien militaire à Athènes en envoyant plusieurs avions de chasse et bateaux de guerre.

De son côté, l’OTAN a annoncé travailler sur un accord avec ses deux membres. Ankara et Athènes se sont dits prêts à discuter mais les exercices militaires des deux puissances continuent en Méditérannée.

La Chine devient la plus grande marine de guerre du monde

Députée Martine Wonner : « La société savante qui attaque le Pr Raoult a touché 800 000 euros l’année dernière de GILEAD »