in ,

Le leader en exil, Evo Morales, nommé « chef de la campagne électorale » par les socialistes boliviens


Le parti socialiste bolivien (MAS) a choisi Evo Morales comme nouveau « chef de la campagne électorale ». L’ex-président actuellement à Cuba utilise Twitter pour critiquer les actions du gouvernement provisoire.

Le Mouvement vers le socialisme (MAS), parti de l’ancien président bolivien, s’est réuni dans la ville de Cochabamba ce week-end pour choisir ses candidats pour une élection anticipée qui n’a pas encore été annoncée, mais qui a été promise par la présidente par intérim Jeanine Áñez.

Le parti socialiste a choisi le leader en exil pour mener sa prochaine campagne électorale depuis l’étranger. Un choix fort mais également risqué puisque le nouveau gouvernement putschiste a lancé un mandat d’arrêt international contre Evo Morales.

Evo Morales a été réélu en Bolivie lors des élections présidentielles en octobre dernier, cependant, les opposants ont déclaré le vote frauduleux. Face aux accusations, Evo Morales avait proposé de tenir de nouvelles élections mais les militaires et la police l’ont obligé à fuir le pays vers le Mexique. Il est actuellement à Cuba pour une visite temporaire, et il pourrait s’installer en Argentine une fois que le président de gauche Alberto Fernandez prendra ses fonctions mardi.

PODCAST ISSUES.FR : COUP D’ÉTAT FASCISTE EN BOLIVIE CONTRE EVO MORALES

Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Thomas Piketty :«On a un clivage social face à la question de la mondialisation, qui menace de tout faire exploser»

Cyril Dion sur le réchauffement climatique : « +5°C c’est une grande partie de la planète qui est inhabitable »