in , ,

« La reconnaissance faciale est l’outil final de surveillance de masse », La Quadrature du Net

Martin Drago de la Quadrature du Net revient sur la mise en place de systèmes de reconnaissance faciale en France.

En novembre, la France devrait mettre en place le dispositif ALICEM. Un dispositif de reconnaissance facile pour accéder aux services publics en ligne. La CNIL et la Quadrature du Net ont dénoncé un dispositif incompatible avec le respect des données personnelles des internautes.

« La reconnaissance faciale, telle qu’elle est voulue, c’est l’outil final de reconnaissance et de surveillance de masse dans la rue. »

« Ce dispositif a un effet énorme sur les libertés d’aller et venir, sur notre vie privée et aussi sur notre liberté d’expression et de manifester : si vous savez qu’en allant manifester, vous aller être identifié, vous n’allez peut-être pas manifester de la même façon. »

    Un commentaire

    Laisser un commentaire

    Un ping

    1. Pingback:

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vinciane Despret : “Les ennemis [de l’écologie] aujourd’hui sont des vieux cons”

    Turquie réfugié union européenne

    Sanction contre la Turquie ? Erdogan menace l’Europe d’un flot de réfugiés syriens