in

Face à la deuxième vague, l’Irlande du Nord va fermer ses écoles


Les enfants de tout le Royaume-Uni ont repris leurs cours en septembre après que les écoles ont été obligées de fermer pendant des mois en raison de la pandémie de coronavirus.

Cependant, les écoles vont à nouveau fermer en Irlande du Nord le lundi 19 octobre, car le pays doit maintenant faire face à de nouvelles restrictions face à une seconde vague épidémique. Cette décision pourrait bientôt être suivie par les écoles d’Angleterre, du Pays de Galles et d’Écosse.

L’Irlande du Nord est prête pour des restrictions plus sévères après que les ministres de l’exécutif ont accepté la fermeture d’écoles, de pubs et de restaurants.

Les écoles fermeront pendant deux semaines, du lundi 19 octobre au 30 octobre – sachant que les vacances de mi-trimestre d’une semaine tombe durant cette période, a confirmé la première ministre Arlene Foster dans une déclaration.

Cette mesure fait suite à une hausse des taux d’infection par le Covid-19 en Irlande du Nord. Quelque 6 286 nouveaux cas positifs du virus ont été détectés au cours des sept derniers jours, ce qui porte le nombre total de cas dans la région à 21 898.

Mardi, on comptait 150 patients atteints de Covid-19 dans les hôpitaux, dont 23 en soins intensifs.

LIRE AUSSI : Des classes bondées alors que le gouvernement demande aux étudiants d’être plus responsables

La région du Derry and Strabane Council a connu le taux d’infection le plus élevé du Royaume-Uni et de l’Irlande, avec une moyenne de 970 cas sur sept jours pour 100 000 personnes. Mme Foster a déclaré que les chiffres en hausse étaient « très préoccupants ».

« Nous sommes pleinement conscients que ce sera une nouvelle difficile et inquiétante pour beaucoup de gens », a-t-elle déclaré aux députés.

« L’exécutif a pris cette décision parce qu’elle est nécessaire, et nous avons discuté des impacts de manière très détaillée. Nous ne prenons pas cette mesure à la légère ».

Mme Foster a ajouté que l’exécutif espérait que les restrictions auraient deux impacts.

« Premièrement, sur les taux de transmission de Covid qui doivent être réduits dès maintenant, sinon nous nous retrouverons très bientôt dans une situation très difficile », a-t-elle déclaré.

« Deuxièmement, nous pensons que cela marque un moment où chacun, chacun d’entre nous, peut faire le point et revenir au message de distanciation sociale. C’est d’une importance vitale ».

D’autres mesures, qui entrent en vigueur ce vendredi, comprennent la fermeture des pubs et des lieux de restauration pendant quatre semaines, à l’exception des plats à emporter et des livraisons. Il y aura également des limites pour les mariages et les enterrements.

Toujours rien pour les écoles en France

En France, Emmanuel Macron a annoncé l’instauration d’un couvre-feu de 21 heures à 6 heures du matin. Le retour de l’état d’urgence sanitaire permet d’instaurer de nouvelles mesures qui limitent les libertés, notamment les sorties et les rencontres.

Malgré la multiplication des clusters et des contaminations dans les établissements scolaires, le Ministère de l’Education nationale continue de déclarer que la situation est sous contrôle. Aucune mesure n’a été prise pour les écoles et le protocole sanitaire a même été allégé après la multiplication des cas obligeant la fermeture des classes voire des établissements.

LIRE AUSSI : L’Education nationale aurait fourni aux enseignants des masques toxiques pour la santé


Écrit par La Rédaction Issues

Retrouvez Issues.fr sur les réseaux sociaux et sa chaîne Youtube :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

appauvrissement confinement

Le confinement a entraîné l’appauvrissement d’un quart des ménages

Mohammed ben salmane

ONU : l’Arabie saoudite refusée au Conseil des droits de l’Homme, la Chine et la Russie réélues